Nikon présente le D850, son nouveau reflex plein format haut de gamme, successeur du D810, attendu dans le commerce le 7 septembre 2017 à partir de 3.799 euros.

d850

Ce nouveau modèle, qui selon Nikon se présente comme “le nec plus ultra en matière de définition, de vitesse et de sensibilité”, fait sensation avec son capteur CMOS au format FX très haute définition utilisant pas moins de 45,7 millions de pixels et capable de produire des fichiers jusqu’à 45,4 millions de pixels (soit un format de 8256×5.504 pixels). Cela augure donc de détails exceptionnels sur les clichés, sachant que la taille des fichiers RAW est paramétrable à la fois en mode FX (de 11,4Mp à 45,4Mp), DX, carré, 5:4 ou encore crop 1.2x, selon les besoins du photographe. Dans tous les cas il est capable de prendre jusqu’à sept vues par seconde, voire même neuf avec l’ajout d’une poignée d’alimentation disponible en option.

Son processeur Expeed 5 permet d’obtenir des images sur une plage de sensibilité de 64 à 25.600ISO, extensible à l’équivalent de 32 à 102.400ISO, et l’ensemble est bien entendu capable de filmer en 4K, avec le même spectre de sensibilité. Outre des vidéos classiques ou accélérées (time-lapse) capturées en 4K, le Nikon D850 peut également enregistrer des vidéos en slow motion en FullHD.

Enfin, Nikon assure que le D850 dispose d’une étanchéité renforcée pour pouvoir parfaitement fonctionner dans des environnement humides et difficiles. De plus, l’éclairage de l’intégralité de ses boutons facilite le travail dans l’obscurité.

Le boîtier nu sera vendu 3.799 euros. Il pourra être associé à la grande variété d’objectifs Nikkor disponibles, notamment en grand-angle.

AFP