Mad Catz met la clé sous la porte

Après plusieurs années en difficultés, l’entreprise d’accessoires de jeux vidéo Mad Catz vient d’annoncer sa faillite et ferme définitivement ses portes.

m

Mad Catz met un terme à son activité pour faute de problèmes financiers insolvables. Depuis quelques années déjà, l’entreprise traversait des jours sombres. L’échec de RockBand 4, en 2015, ne fera qu’accélérer la chute.

L’entreprise avait mis en place des stratégies pour essayer de sortir la tête hors de l’eau, mais s’en y arriver. L’année dernière, une solution avait été prise par un comité qui avait décidé de vendre Mad Catz. Malheureusement, la société n’a pas trouvé preneur. Aucune banque n’aurait été disposée à lui accorder un crédit additionnel.

En février 2016, MadCatz avait annoncé une première série de licenciements. 37% de la main-d’œuvre a été congédiée après le départ de plusieurs dirigeants, dont le PDG. Une restructuration nécessaire pour rester hors de l’eau le temps de trouver acquéreur.

Mad Catz a publié un texte le 31 mars 2017 dans lequel il spécifiait que les dirigeants et administrateurs avaient tous démissionné. Déclaration faite après que le conseil d’administration ait déposé une déclaration de faillite sous le chapitre 7 aux États-Unis. Cette déclaration permet de revendre les actifs de la boîte et que les potentiels revenus supplémentaires reviennent au propriétaire.

La faillite sera également poursuivie au Canada.