Mayfield Robotics présente au CES de Las Vegas un robot compagnon très mignon, Kuri. Il mêle haute technologie et personnalité “humaine”, mais cela suffira-t-il à donner envie aux particuliers de le laisser entrer chez eux ?

kuri

Les robots domestiques ont fait le buzz en 2016. L’iPatrol Riley – un clone du Wall-e de Pixar – a dépassé ses objectifs de financement sur Indiegogo de 300% avant d’être commercialisé en juillet en tant que gardien autonome et mignon.

En juin, Asus, la marque qui conçoit la tablette Nexus 7 de Google, a dévoilé Zenbo, un compagnon sous Android capable de divertir les enfants et même doté d’un visage numérique. Enfin, en octobre, Toyota a confirmé que son robot compagnon, Kirobo Mini, simple concept présenté en 2015 au salon de l’auto de Tokyo, sera disponible en magasin avant la fin 2017.

Au CES de cette année, Kuri compte bien rejoindre cette cohorte grandissante. Décrit par ses créateurs chez Mayfield Robotics (une start-up incubée par Bosch) comme un robot intelligent pour la maison, Kuri peut filmer en HD, diffuser de la musique dans toutes les pièces, naviguer dans la maison, interagir avec d’autres appareils connectés et même lire une histoire aux enfants avant qu’ils ne s’endorment.

Compatible iOS et Android

“Pendant des générations, les gens ont rêvé d’avoir leur propre robot personnel chez eux, et nous nous sommes consacrés à faire de ce rêve une réalité”, explique Sarah Osentoski, directrice des opérations et cofondatrice de Mayfield Robotics : “Nous sommes fiers de lancer Kuri dans le grand monde et nous sommes très impatients de savoir comment il va changer la vie de chacun, des parents aux enfants (…).”

Ce robot conique mesure 50 cm de haut, pèse 6,4 kg et est compatible iOS et Android. Ses capacités de reconnaissance vocale lui permettent de répondre à des questions et de réagir à des commandes avec une expression faciale adaptée, accompagnée bien sûr de toute une bande-son de bips, petits cris et autres piaillements robotiques traditionnels.

“Même s’il est d’apparence très mignonne, Kuri intègre aussi des technologies très sérieuses qui représentent les dernières évolutions dans le domaine des smartphones, des jeux vidéo et de la robotique”, explique Kaijen Hsiao, directrice de la technologie et cofondatrice de Mayfield Robotics : “Nous espérons que Kuri rapprochera les gens – surtout les enfants – de la puissance de la technologie et qu’il pourra leur inspirer un avenir plein de possibilités.”

Le robot sera vendu au prix de 699 $ (environ 670 €) lors de son lancement aux États-Unis fin 2017 ; ceux qui souhaitent faire partie des “early adopters” pourront dès la fin du CES réserver le leur en versant un acompte de 100 $ (96 €).

AFP