Le célèbre réseau social a fait parler de lui ces dernières semaines et pas toujours de manière positive…

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

Facebook compte plus d’un milliard d’utilisateurs et parmi eux, certains n’hésitent pas à distiller des virus sur le réseau social. Si les membres du réseau social sont habitués aux arnaques en tous genres, ils ne savent pas forcément quelle attitude adopter face à des messages déroutants. Petit guide de survie dans l’univers des réseaux sociaux.

1) Ne pas accepter les demandes d’amis inconnus

amis

Certaines personnes n’hésiteront pas à vous ajouter avant d’essayer de contaminer votre machine. Soyez donc certain que la personne que vous acceptez parmi vos amis soit bien l’une de vos connaissances. Dans cet ordre d’idée, n’hésitez pas à envoyer un message au préalable afin de vous assurer des intentions de votre interlocuteur.

2) Ne pas cliquer sur des liens externes

video virus

La plupart des virus présents sur Facebook vous encouragent à cliquer sur un lien externe.

Si un ami vous envoie un message privé du type “J’ai trouvé une photo de toi” ou l’une de ses variantes, il est dès lors très probable qu’il s’agisse d’un virus et que votre ami n’a jamais envoyé de lui-même ce message. Les comptes infectés par les virus sont régulièrement utilisés pour infecter de nouveaux profils. Outre des parfaits inconnus, il est donc important de se méfier des messages de ses amis. Du moins, lorsque leurs demandes vous paraissent étranges.

Encore une fois, il est préférable de répondre par un message afin de s’assurer de la provenance du précédant. Engager la conversation vous permettra de découvrir les réelles intentions de votre interlocuteur.

3) Eviter les liens pornographiques partagés sur votre mur 

Si cette “règle” peut faire sourire, sachez que les conséquences de son non-respect n’auront pas le même résultat. Il y a quelques mois, un virus utilisant ce mode de fonctionnement a rapidement infecté plusieurs millions de machines. Le virus en question publiait, sans le consentement de l’utilisateur, une image pornographique – ou érotique – sur le mur de l’utilisateur. Au dessus, il était indiqué que le partage de ce post était l’oeuvre de l’un de ses contacts. Comme vous vous en doutez, ce n’était pas le cas.

Notons que des variantes ont également fait leur apparition et elles présentaient des liens dans des langues étrangères par exemple.

4) Eviter de lier votre compte Facebook aux applications mobiles et les sites où vous vous êtes inscrits

Crédit AFP
Crédit AFP

Le partage de données entre sites et plateformes peut s’avérer dangereux pour votre compte Facebook. Outre la diffusion de vos informations personnelles sur d’autres sites, il existe également des risques pour la santé de votre ordinateur. En effet, il suffirait que vos données aient été piratées sur l’une des applications que vous utilisez pour qu’elle propage ce virus sur les autres, en utilisant votre compte Facebook.

Soyez donc vigilant lorsqu’une nouvelle application vous demande l’accès à votre compte Facebook et vérifiez surtout la liste des autorisations. Il est fort peu probable qu’une application “lampe de poche” nécessite une connexion à Facebook et un accès à votre micro…

5) Ne pas accepter les invitations à installer des applis inconnues

Tous les jours, les utilisateurs reçoivent des demandes pour jouer ou installer un jeu. Encore une fois : méfiance. Certains sites font état d’un virus qui se répand de cette manière dans le but de vous nuire. Avertissez alors les amis qui vous ont envoyé de telles demandes. Des virus ont été abondamment partagés sur les réseaux sociaux via ce système d’invitation.

Si l’un de vos amis souhaite vous inviter à jouer à un jeu, attendez qu’il vous demande de l’y rejoindre dans une conversation privée, et assurez-vous que le jeu évoqué existe bel et bien, via une simple recherche sur Internet…