Virus sur Facebook: les conseils à suivre pour l’éviter ou le supprimer

Les membres du réseau social Facebook sont actuellement victimes d’un dangereux virus qui se propage sur le réseau social en piratant les comptes des utilisateurs. Explications.

xic

Depuis quelques heures, les membres du réseau social Facebook sont victimes d’un virus très agressif qui aurait déjà contaminé plusieurs dizaines de milliers de comptes à travers le monde. Une fois un compte contaminé, le malware utilise l’identité de ses victimes pour partager des vidéos portant le prénom de l’interlocuteur et utilisant sa photo sans son autorisation. Surpris par cet étrange présent, les membres du réseau social cliquent sur le lien “xic.graphics” qui accompagne le visuel et le prénom de l’utilisateur pour visionner la mystérieuse vidéo. Ils sont ensuite redirigés vers une fausse plate-forme de vidéos en ligne qui les informe que la vidéo ne pourra être consultée que si l’utilisateur accepte d’installer une extension sur son ordinateur. Une fois l’opération accomplie, le compte Facebook de l’utilisateur a été contaminé et le virus utilise le carnet d’adresses de sa victime pour se propager davantage… La supercherie fonctionne à merveille et nombreux sont les internautes qui sont tombés dans le piège.

Origine inconnue

Pour l’heure, aucun indice ne permet de définir l’origine de ce virus. Facebook n’a pas encore communiqué sur l’étendue des dégâts, et les experts en sécurité informatique sont probablement en train d’analyser le mode de diffusion du malware. Assez étrangement, le virus touche principalement des comptes européens. Des foyers de contaminations ont été identifiés en France, en Belgique, en Espagne et en Italie. Le Canada serait également touché.

Des motivations incertaines

Difficile voire impossible également de connaître les motivations des pirates, puisque le virus ne semble pas diffuser de contenu publicitaire, ni installer de maliciels supplémentaires sur le disque dur des machines infectées. Il pourrait s’agir d’un simple exercice de style, visant à tester une nouvelle méthode de contamination. Il est également possible que les pirates récupèrent les données personnelles des utilisateurs, en ce compris les mots de passe et adresses mails de leurs victimes, pour les revendre aux plus offrants. Aucun indice ne permet toutefois de confirmer cette hypothèse pour le moment.

Les bons réflexes

Comme souvent sur Internet, la meilleure manière pour se prémunir de ce type de supercherie consiste à toujours refuser l’installation de logiciels supplémentaires pour visionner du contenu, que ce soit sur votre PC ou votre smartphone. La vaste majorité des contenus diffusés sur Internet peuvent être consultés sans que vous deviez installer un logiciel sur votre machine, à l’exception peut-être des documents PDF, qui nécessitent un lecteur PDF spécifique pour être ouverts.

De manière générale, la majorité des piratages peuvent être évités en adoptant de bons réflexes. Il s’agit, en premier lieu, de vérifier l’identité de son correspondant. La majorité des malwares se transmettent par des liens ou des pièces jointes qui sont envoyés par email ou SMS. Mieux vaut éviter de manière générale à ouvrir des liens ou pièces jointes provenant d’expéditeurs inconnus. Le cas échéant, songez à vérifier l’adresse mail de l’expéditeur – s’il s’agit d’un service-outlook17@gmail.com, c’est probablement une arnaque -, l’orthographe du texte et le ton du message. Un ton alarmant est souvent synonyme d’une arnaque… Dans le même ordre d’idée, rappelons que la plupart des multinationales ne vous demanderont pas de transmettre vos identifiants par mail, ni par téléphone, et encore moins d’installer un logiciel sur votre machine.

Sur les réseaux sociaux, mieux vaut éviter de cliquer sur les liens pointant vers des sites suspects – en l’occurrence, xic.graphics – surtout si votre correspondant vous encourage à cliquer dessus!

Supprimer l’extension de votre ordinateur

+

 

Pour supprimer l’extension, ouvrez l’onglet “extensions” de votre navigateur (Chrome, Firefox ou Edge), vous y retrouverez toutes les dernières extensions installées, parmi lesquelles le fameux fichier “EKO”, qu’il vous faudra désactiver.

Une fois l’opération terminée, le malware ne vous posera normalement plus de problèmes. Toutefois, il est vivement conseillé d’utiliser un antivirus pour nettoyer votre disque dur des menaces potentielles. Le virus étant apparu très récemment, les spécialistes en sécurité informatique n’ont pas vraiment eu le temps de l’analyser en détails, et il n’est donc pas impossible qu’il nous réserve quelques surprises…

Réinitialiser votre mot de passe sur Facebook

Pour éviter que votre compte Facebook ne soit piraté, mieux vaut changer le plus rapidement votre mot de passe, en optant si possible pour une combinaison de lettres, chiffres et signes assez complexe, que vous utiliserez uniquement pour accéder au réseau social.

Songez également à changer vos questions secrètes et à opter pour les questions les plus complexes.

Informer vos contacts que votre compte a été piraté

Autre étape importante, une fois que toute menace a été écartée, il est impératif de contacter indépendamment chacun de vos contacts pour les informer que votre compte a été piraté et qu’il est impératif qu’ils consultent les informations relatives à ce virus pour s’en débarrasser, s’ils ne souhaitent pas devenir eux-mêmes un foyer d’infection…

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.