Avec une communauté de plus de 50 millions de joueurs à travers le monde, HearthStone est devenu un véritable phénomène de mode. Le jeu de cartes de Blizzard s’est offert récemment une nouvelle extension qui apporte bond nombre de nouveautés. Explications.

whispers

Après l’aventure solo “League of the explorers”, Blizzard récidive avec une extension -sous la forme de boosters cette fois- qui introduit pas loin de 134 nouvelles cartes. La bonne nouvelle, c’est que pour la première fois depuis la sortie du jeu, Blizzard se sent d’humeur généreuse et offre pas loin de 13 paquets de cartes aux nouveaux joueurs. En plus de cela, ils recevront également une carte légendaire – C’thun -, et deux de ses serviteurs. Une manière efficace d’encourager les joueurs à débuter… Pour collecter toutes le cartes, il vous faudra cependant être patient.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est très difficile d’être déçu par cette extension, qui rééquilibre presqu’entièrement le jeu et remet à l’honneur certains types de deck. Chaman, Démoniste et Guerrier font partie des classes les plus avantagées. Le nouveau mode standard pousse également vers la sortie certains decks, et notamment avec les decks de méchas – si populaires il y a encore six mois. Globalement, les nouvelles cartes apportent plus d’équilibre et ralentissent les combats.

Mais la grande nouveauté, ce sont bien sûr les quatre dieux très anciens, qui ont donné leur nom à cette extension. Des cartes légendaires aux pouvoirs impressionnants qui sont capables de renverser complètement un duel, sans pour autant donner un avantage définitif au joueur. C’thun, qui fait partie des cartes offertes aux nouveaux joueurs, est un personnage qui se renforce progressivement au fur et à mesure que l’on joue de ses serviteurs. Son cri de guerre projette une flotte de missiles qui réduisent les rangs ennemis en bouillie. Plus aléatoire dans ses résultats, Yogg-Saron lance un sort aléatoire pour chaque sort lancé par le joueur durant la partie. Il s’agit bien sûr d’un personnage qui se destine pour certaines classes bien précises, comme le Chaman ou le Mage. Y’Shaarj place un serviteur aléatoire du deck sur la carte à la fin de chaque tour, tandis que N’Zoth invoque tous les serviteurs dotés d’un râle d’agonie morts durant la partie dès qu’il est placé sur le plateau de jeu.

gods1

A défaut d’introduire de nouvelles mécaniques de jeu comme cela avait été le cas avec “League of the explorers”, Whispers of the old gods introduit de nombreuses nouvelles cartes, des decks centrés autour d’un seul personnage, et rééquilibre brillamment le jeu, mettant un terme à la suprématie des decks plus agressifs. Une extension incontournable, qui réconciliera ceux qui s’étaient lassés du jeu et encouragera les nouveaux joueurs à se lancer dans l’aventure.

Télécharger Hearthstone sur le Play Store ou l’App Store.