De la peau, des expressions faciales et la parole : tout chez “Sophia” fait penser à une véritable femme.

Crédit Photo : D.R.
Crédit Photo : D.R.

Sauf que la vision des câbles sortant de l’arrière de son crâne nous rappelle qu’il s’agit bien d’un robot. Le PDG de Hanson’s Robotics, David Hanson, explique qu’elle serait dotée d’une véritable personnalité. Il déclare : « Notre but est de la rendre aussi consciente, créative et capable que n’importe quel humain. » Sophia est munie d’un « Character engine AI ». Il s’agit d’un moteur de personnalité. Pour le PDG de la firme, il sera plus tard difficile de distinguer les robots des humains, même si ce n’est pas vraiment son souhait.

Elle possède des caméras à la place des yeux et celles-ci peuvent reconnaître les humains et établir un contact visuel. Elle apprend très vite : elle enregistre les interactions sociales et les visages qu’elle observe. Dans la vidéo ci-dessous, vous pourrez l’entendre parler même si sa réponse a surement été programmée au préalable.

Une belle invention qui … fait peur

Sur la toile se mélangent les avis de personnes positivement surprises par l’innovation technologique que représente Sophia et les commentaires d’individus craignant qu’une telle avancée soit néfaste pour l’humanité. Surtout que la communication qui entoure ce projet n’est pas au point : dans la vidéo, le robot se permet une blague où il parle de tuer des humains, ce qui a refroidi plusieurs internautes.

Quoi qu’il en soit, I-Robot ou Terminator, ce n’est pas encore pour maintenant, mais vérifiez bien que votre collègue de bureau n’ait pas un câble directement branché dans le cerveau.

Rémi Lach (St.)

2 Commentaires

Comments are closed.