Un an après s’être fait connaître et avoir lancé la mode du streaming vidéo en direct sur mobile, Meerkat annonce un changement de stratégie, dépassé par le succès de son concurrent Periscope et le déploiement de Facebook Live.

meerkat

Précurseur, Meerkat a fait sensation au festival SXSW d’Austin (États-Unis) en février 2015. L’application mobile permet en effet de diffuser et de partager un flux vidéo en direct depuis un lien automatiquement envoyé sur Twitter. La reprise dans la foulée par Twitter (via Periscope) puis Facebook (Live) de ce concept a rapidement marginalisé Meerkat.

Le PDG de Meerkat, Ben Rubin, annonce au site high-tech Re/Code que l’application va se détourner de sa fonctionnalité initiale pour progressivement devenir un réseau social bâtit autour de la vidéo, un peut à la manière d’Instagram pour la photo. Il sera bien évidemment toujours possible de proposer des retransmissions de vidéos en direct.

Un concept qui fait boule de neige

Avec Meerkat, l’utilisateur peut diffuser en direct, sans le moindre réglage, n’importe quel flux vidéo filmé depuis son terminal mobile. Il devient ainsi facile de retransmettre du contenu aussi bien légal (conférences de presse, vidéo d’artistes en chat avec des fans, délires entre amis…) que plus controversé (diffusion d’un concert, de contenus TV…). Le partage se fait par l’intermédiaire d’un lien envoyé sur Twitter au démarrage de la vidéo.

À son lancement, le potentiel de Meerkat est tel que Twitter rachète une application comparable, Periscope, et la lance à grand renfort de communication dans la foulée, en mars 2015. Periscope est aujourd’hui la référence incontestable du streaming en direct via mobile, pour le meilleur comme pour le pire, comme en témoigne le dérapage verbal du footballeur Serge Aurier sur l’entraîneur Laurent Blanc, diffusé sur l’application.

Mais Periscope pourrait vaciller de son piédestal. Facebook se lance en effet sur ce terrain avec sa fonctionnalité Live, déjà présente sous iOS et qui arrive progressivement sous Android. Celle-ci concerne aussi bien les personnalités souhaitant communiquer avec leurs fans que les abonnés qui veulent partager un moment rare avec leur famille ou leurs amis. Le principe est exactement le même que Periscope ou Meerkat. Avec sa force de frappe de 1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde, Facebook représente d’ailleurs une menace sérieuse pour Periscope, dont 92% des utilisateurs disposeraient d’un compte Facebook selon GlobalWebIndex.

AFP