A défaut d’être un formidable tracker d’activités, le Talkband B1 était un produit plutôt intéressant pour les sportifs soucieux de rester connectés même durant les sessions de sport intenses. Son successeur, le Talkband B2, peaufine le concept avec un écran tactile et de nouvelles fonctionnalités.

Le design du Talkband B2 est son plus gros atout - © E.F.
Le design du Talkband B2 est son plus gros atout – © E.F.

Pas très élégant, le Talkband B1 était un tracker d’activité peu convaincant dont le principal atout était de pouvoir se convertir à volonté en oreillette Bluetooth. Son design très passe-partout en faisait néanmoins un piètre concurrent pour les bracelets de Jawbone et Fitbit. Au niveau du logiciel, le géant chinois Huawei ne parvenait également pas vraiment à convaincre avec une application qui manquait cruellement de fonctionnalités.

Reprenant le concept de son ainé, le B2 améliore certaines de ses fonctionnalités tout en arborant un design beaucoup plus réussi. Huawei abandonne en effet le plastique bon marché pour un bracelet en cuir auquel se joint une armature métallique dans laquelle vient se glisser une petite oreillette dotée d’un écran tactile. Globalement, la qualité de fabrication est largement supérieure à celle du B1 et le B2 parvient à réaliser l’exploit de surclasser la plupart des trackers d’activités en termes de design. Beaucoup plus élégant que les bracelets de Fitbit et Jawbone, le B2 est un formidable compagnon pour tous ceux qui estiment que le design est aussi important que les fonctionnalités.

Le Talkband B2 intègre le calcul de pas & calories - © E.F.
Le Talkband B2 intègre le calcul de pas & calories – © E.F.

Résistant à l’eau et à la poussière, le B2 est également très confortable à porter et a le mérite d’être beaucoup plus réactif que son ainé, qui se contrôlait intégralement à l’aide d’un bouton. L’écran tactile permet de glisser d’une section à l’autre pour faire défiler l’heure, le nombre de calories dépensées ou encore le nombre d’heures de sommeil. Globalement, l’interface est là aussi plutôt réussie, même si l’on regrette qu’il ne soit pas possible de personnaliser l’écran d’accueil, comme on peut le faire notamment sur les smartwatch…

Beaucoup plus intéressant, il est possible de retirer facilement la petite oreillette du bracelet pour répondre à un appel. Très pratique, notamment si vous utilisez une phablette, l’oreillette fonctionne également plutôt bien et offre une qualité sonore tout à fait correcte. L’idée est plutôt intéressante dans la mesure où on n’a pas forcément toujours envie de transporter son oreillette Bluetooth partout avec soi, et où la double-fonction du Talkband B2 en fait justement le compagnon idéal. On notera néanmoins que l’oreillette n’offre qu’une autonomie plutôt limitée puisqu’avec une utilisation normale, vous devrez recharger votre B2 tous les deux ou trois jours, contre cinq jours si vous ne l’utilisez pas pour passer des appels.

L'aspect logiciel est en retrait - © E.F.
L’aspect logiciel est en retrait – © E.F.

Malheureusement, le Talkband B2 assure beaucoup moins dès qu’il est question de collecter des données et de les afficher dans une application dédiée. Beaucoup moins précis que le capteur de Fitbit, le Talkband B2 a tendance à faire des erreurs plutôt grossières en enregistrant un déplacement à vélo lorsque vous vous déplacez en voiture, et à enregistrer plusieurs pas lorsque vous vous grattez. On regrettera également l’interface de l’application Talkband, beaucoup trop simple que pour intéresser les sportifs passionnés, qui chercheront une application offrant plus de fonctionnalités, comme celles de Fitbit et de Sony.

Une fois sorti de son socle, l'écran devient une oreillette Bluetooth - © E.F.
Une fois sorti de son socle, l’écran devient une oreillette Bluetooth – © E.F.

Conclusion

S’il n’est pas encore parfait, le Talkband B2 corrige la plupart des défauts de son prédécesseur. Plus élégant, avec son bracelet en cuir, plus agréable à utiliser, grâce à son écran tactile, l’accessoire est un compagnon idéal pour quiconque possède une phablette. A la fois montre et oreillette Bluetooth, le B2 se veut une alternative aux nombreux trackers d’activité de Fitbit et Jawbone, certes beaucoup plus intéressants pour les sportifs, mais qui sont généralement loin d’être aussi réussis sur le plan visuel. Une approche qui permet à Huawei de tirer son épingle du jeu, mais surtout de viser un public radicalement différent de ceux de Fitbit et Jawbone.