Google appelle la Commission Européenne à enquêter sur Apple

L’exécutif du vieux continent débute une procédure formelle d’examen sur la plateforme mobile du géant américain, qui a déjà très vivement réagi en pointant ses concurrents.

android-betogether-201502

Si l’amende record de six milliards de dollars que risque de récolter Google concerne avant tout son moteur de recherche et ses nombreux services annexes mis en avant au détriment d’autres entreprises, la Commission Européenne a signalé dans son communiqué ouvrir une enquête à propos d’éventuels abus de position dominante à propos d’Android. La réponse a été non seulement rapide mais particulièrement cinglante. En effet, le caractère ouvert du système d’exploitation permet à de nombreux fabricants de recourir à d’autres fournisseurs de services tels que Amazon, Facebook, Microsoft et Expedia (pour ne citer que les moins agressifs) pour concurrencer directement les applications de Google.

Les partenariats conclus avec, par exemple, Samsung sont de nature à d’abord promouvoir les mises à jour et ensuite à mener bataille contre Apple et Microsoft donc les smartphones et tablettes sont particulièrement bien fournis en logiciels maison, bien moins simples à esquiver. L’attaque sur la firme à la pomme est d’autant plus justifiée que Google estime son adversaire comme « la société de téléphonie (mobile) la plus profitable au monde. ».

Enfin, Google enfonce le clou en fournissant un lien vers Amazon et sa plateforme FireOS, totalement dépourvue de services Google, basée tout de même sur Android.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.