Le 24 février, Samsung donnera le coup d’envoi du Mobile World Congress 2014 en présentant son Galaxy S5. Mais outre le géant coréen de l’électronique, le salon du mobile devrait également accueillir de prestigieux invités et être le théâtre d’un véritable bras de fer entre les ex-géants du mobile et les nouveaux-venus. Petit tour des cinq annonces les plus attendues.

Le Galaxy S5

galaxy

C’est un changement radical de stratégie pour Samsung. Le géant coréen, qui réservait l’annonce de son nouveau produit phare pour un événement spécial (habituellement à Londres ou New-York), devrait présenter cette année son Galaxy S5 à l’occasion du Mobile World Congress. Si le flagship de l’entreprise coréenne ne devrait pas faire autant parler de lui que les précédentes années, les analystes s’attendent cependant à quelques grosses améliorations côté hardware, et quelques petites surprises côté software. En revanche, toujours pas d’écran incurvé, ni de scanner rétinien. Rendez-vous le 24 pour découvrir quel avenir Samsung réserve à sa gamme de terminaux la plus populaire…

Le premier smartphone Android de Nokia

normandy

S’il parait totalement invraisemblable sur le plan marketing (Microsoft a officiellement racheté Nokia, mais l’entité mobile n’a pas encore été avalée par le groupe américain et reste libre dans ses décisions), le Normandy, le premier smartphone Android de la marque finlandaise, pourrait pourtant bel et bien devenir une réalité cette année. Selon plusieurs sources, le Normandy serait dévoilé à l’occasion de la conférence de presse de Nokia. Ce smartphone d’entrée de gamme (comptez une centaine d’euros tout au plus) embarquerait une surcouche logicielle basée sur l’interface de Windows Phone. Une stratégie plutôt surprenante de la part de Nokia, qui pourrait utiliser ce modèle comme “cheval de Troie” pour terrasser Google.

Le nouveau système d’exploitation de Samsung

tizen

Annoncé depuis des lustres, Tizen, le système d’exploitation de Samsung, pourrait finalement prendre son envol au Mobile World Congress de Barcelone. C’est en tout cas ce qu’on pensait jusqu’à ce que des rumeurs circulent sur la toile, prédisant l’effondrement de la stratégie du géant coréen, qui aurait perdu la plupart de ses partenaires & des opérateurs dans l’aventure. Le rapprochement entre Google et Samsung, et l’annonce du Galaxy S5 sèment aujourd’hui le trouble sur la situation. Pour beaucoup d’analystes, Samsung aurait déjà manqué le coche et pourrait se contenter d’une annonce minimaliste en présentant quelques terminaux seulement tournant sous Tizen.

Un partenariat entre Sony et Microsoft

sony1

Tout aussi invraisemblable que le smartphone Android de Nokia, le partenariat entre Microsoft et Sony pourrait pourtant bel et bien être officialisé au Mobile World. Satya Nadella, qui vient tout juste d’endosser le rôle de CEO chez Microsoft, devrait tenir sa première grosse conférence de presse le 23 février prochain, en marge du Mobile World Congress. Plusieurs nouveautés sont attendues, dont la prochaine mise à jour du système d’exploitation de Microsoft, des explications sur la fusion entre Windows Phone et Windows RT et bien sûr une poignée de nouveaux terminaux des principaux fabricants, mais aussi un nouveau partenariat avec Sony. L’ex-géant du mobile, dont les ventes de smartphones ne décollent toujours pas, rechercherait aujourd’hui activement un “plan B” pour se sortir d’un mauvais pas. Et visiblement, Microsoft pourrait être la solution de problème. Considéré comme un marché clé par Sony, l’Europe a offert un accueil chaleureux à Windows Phone, qui représente aujourd’hui plus de 10% de parts de marché dans la plupart des pays de l’Union Européenne. Reste que la perspective de voir s’allier deux rivaux sur le marché des consoles de jeux a de quoi faire sourire…

L’examen final de LG

ggg

Si la majorité des fabricants de smartphones devraient présenter une multitude de nouveaux modèles dans le cadre du Mobile World, certains constructeurs sont plus attendus que d’autres. C’est le cas notamment du coréen LG, qui devrait y présenter son nouveau flagship, le LG G2. Attendu au tournant, ce nouveau haut de gamme représente un véritable challenge pour le constructeur asiatique, qui tente d’emboiter le pas à son rival Samsung. La stratégie de LG n’a cependant pas tout à fait fonctionné jusqu’ici. Car si le groupe coréen résiste plutôt bien à la crise, les ventes du G Flex et du G auraient été nettement inférieures aux objectifs de la firme. Plus que jamais, le succès du LG G2 scellera donc le sort de la marque coréenne.

2 Commentaires

Comments are closed.