Très populaires au Japon, les “toilettes connectées” représentent l’une des dernières innovations de la marque Satis, qui propose à ses utilisateurs d’activer à l’aide de leur smartphone certaines fonctionnalités, allant de la chasse d’eau au séchage en passant par le rabattage du couvercle. Malheureusement, plusieurs failles de sécurité exposent les quelques passants qui s’y risqueraient à des situations inconfortables…

Satis-Smart-Toilet1

Si vous envisagez de vous rendre au Japon au cours des prochains mois, songez à éviter les toilettes publiques “connectées” de la marque Sannis. Une firme de sécurité a effectivement détecté une faille de sécurité importante qui permet à n’importe quel passant de prendre le contrôle de certaines fonctionnalités et rendre l’expérience fort inconfortable pour celui qui utilise le WC en question. En utilisant l’application mobile mise à disposition des utilisateurs pour activer certaines fonctions des toilettes comme le jet d’eau, le séchage et le rabattage du couvercle, les passants peuvent déclencher ces fonctions pour mettre leurs amis ou de parfaits inconnus dans des situations délicates, et ce, à l’aide d’un code Bluetooth rendu public sur la toile.

« Les attaquants pourraient utiliser l’appareil pour ouvrir et fermer inopinément le couvercle, activer la fonction séchage et le jet, ce qui peut provoquer un inconfort ou un sentiment de détresse pour l’utilisateur
» explique un porte-parole de la firme de sécurité, qui a pointé du doigt la faille de sécurité.

La firme en charge des toilettes n’a pour l’instant pas commenté l’information, mais on imagine qu’elle ne tardera pas à revoir le code de son application pour éviter de mettre en danger la vie des passants…

On en parle sur le forum.