Si les ventes de Windows Phone sont en forte croissance, la majorité des fabricants ne proposent pour l’instant aucun terminal équipé du système d’exploitation de Microsoft. En voici les principales raisons.

© AFP
© AFP

Windows Phone occupe seulement 3% de parts de marché

Considéré aujourd’hui comme le troisième système d’exploitation mobile, Windows Phone reste loin derrière iOS et Android, la faute à un manque flagrant de promotion dans les médias, mais aussi et surtout au relatif manque d’intérêt des opérateurs téléphoniques à l’égard de ce système d’exploitation. Si la satisfaction des utilisateurs n’a jamais été aussi haute que sur Windows Phone, rares sont les gens à connaitre l’existence de cet OS. Difficile dans de telles conditions de voir les fabricants s’intéresser à un système d’exploitation qui ne représentera sans doute pas plus de 5% de leur chiffre d’affaires avant des années…

Nokia vend plus de 80% des Windows Phone

Si Samsung règne en maitre sur l’écosystème Android, le géant coréen laisse néanmoins suffisamment de place à la concurrence pour que l’écosystème continue d’évoluer. Sur Windows Phone, la situation est radicalement différente. Nokia vend à lui seul plus de 80% des terminaux et ne laisse que peu de marge de manœuvre à la concurrence. De plus en plus, le système d’exploitation est assimilé au fabricant finlandais, qui a en outre l’atout de proposer une vaste suite logicielle exclusive sur ses terminaux. Pourquoi dès lors prendre le risque de commercialiser un appareil qui fera très certainement un flop commercial et sera surtout confronté à la réticence des opérateurs, qui proposent déjà plusieurs Lumia dans leur catalogue de produits et n’ont que faire d’un autre Windows Phone?

Les licences sont trop élevées

Contrairement à Android, Windows Phone est un système d’exploitation payant, ce qui signifie que les fabricants doivent payer une licence à Microsoft pour avoir le droit de commercialiser un modèle de Windows Phone. Pour les fabricants asiatiques en particulier, cette règle constitue un véritable frein qui pourrait avoir un effet néfaste pour l’écosystème. En effet, Windows ne représentant que quelques pourcentages de parts de marché, les fabricants ne voient pas pourquoi ils devraient payer pour faire la promotion d’un OS peu compétitif. Selon Digitimes, ZTE et ASUS auraient choisi de zapper Windows Phone pour cette raison.

Le système d’exploitation n’est pas customisable

Fervent supporter de Windows Phone depuis ses débuts, HTC s’est néanmoins plaint à de nombreuses reprises de ne pas pouvoir se démarquer davantage de la concurrence en proposant une interface utilisateur sur mesure, comme c’est le cas avec le HTC One. Certes, les fabricants peuvent toujours proposer des applications exclusives, mais ce que certains souhaiteraient par dessus tout, c’est proposer leur propre surcouche. Un point au sujet duquel Microsoft n’est ouvert à aucune négociation…

On en parle sur le forum.

11 Commentaires

  1. Nombreuses erreurs dans cet article… En premier le prix des licences. Cela me fait toujours rire d’entendre ça. Pourquoi? Et bien parce que Windows Phone coûte en effet entre 10 et 15€ par téléphone vendu, mais c’est à peu près le même prix qu’Android au final. En effet, Windows Phone offre une licence qui comprend les protection de brevets ce qui n’est pas le cas chez Android. Les fabricants de téléphones Android payent donc pour chaque téléphone vendu entre 6 et 14€ rien qu’à Microsoft (c’est sans compter les nombreux procès d’Apple qui veut aussi récupérer des sous dans l’affaire ainsi que de Nokia). Il est donc fort probable que le prix d’Android soit environ égal à celui de Windows Phone voire supérieur. (cfr : http://www.guardian.co.uk/technology/2011/jul/07/windows-phone-android-patent-seeking )

    Pour ce qui est des parts de marché, il est a noter que Windows Phone représente déjà plus de 6% des ventes en Europe (6,7% pour être précis cfr http://www.windowsphonecorner.com/les-ventes-de-windows-phone-en-hausse-en-europe-et-aux-usa-733/ )ce qui est loin d’être négligeable surtout que les ventes sont en hausse assez forte (contrairement aux iPhones par exemple).

    De plus, il est à noter que Windows Phone 8 n’a pas 1 an (sorti en octobre 2012) et que prendre une part des ventes de 6% en un an c’est franchement non négligeable…

    • Oui,

      M$=Corporate America.
      Apple=Style.
      Android=Geek.

      Qui voudrait d’un téléphone M$?
      MEME s’il n’est vraiment pas si mal que çà.
      Aussi M$ a trop souvent “played evil” et tout le monde s’en souvient.

      • Microsoft paye au moins ses taxes contrairement à Apple qui a plus de 100 milliards de $ parqués dans des comptes offshore. Personnellement j’ai nettement moins de scrupules à acheter Microsoft que Apple…
        Et par rapport à Android, qui lui c’est Google et qu’ils te vendent quelque chose comme étant gratuit alors qu’au final ils t’espionnent pour mieux vendre ton profil.

        Franchement, Microsoft n’est surement pas le pire d’un point de vue éthique…

      • Moi j’en veux parce que je considere que c’est eux qui respectent le plus le client par la qualite du produit et le prix. Ceux qui croient que Google et Apple ne sont pas des entreprises qui pensent au profit sont des gens très…gentils

  2. 4 contre-raisons pour ne pas prendre cet article au sérieux mis à part le fait que le forum dont il est issu soit dédié à l’iphone:

    -La raison 1 n’est pas une raison mais un constat. Ce n’est pas parce qu’une part de marché est faible actuellement qu’elle ne peux pas s’accroître rapidement…

    -Nokia vend plus de 80% des Windows Phone => Apple vend 100% des iPhone

    -Les licences sont trop élevées/Contrairement à Android, Windows Phone est un système d’exploitation payant => Android n’est pas gratuit. Une idée de l’argent donné par les constructeurs à Microsoft pour les brevets inclus dans chaque version d’Android vendue dans le monde ? Cela n’a jamais été communiqué, il est impossible de comparer les tarifs.

    -Le système d’exploitation n’est pas customisable => Si il l’est mais dans les limites (certes restreintes mais à raison) imposées par Microsoft. Par ailleurs, l’intérêt d’une surcouche est très limité si l’interface de l’OS est déjà nickel. Pour avoir déjà subi (pas de possibilité de désactivation) ce genre de pratiques (sur Android et Windows Mobile), c’est même un bon point.

    D’un point de vue global, il serait bien de connaître son sujet avant de l’évoquer de la sorte. Windows Phone pourraît même vous paraître innovant en prenant la peine de chercher un peu 😉

    En attendant les 4 bonnes raisons d’investir dans un Windows Phone (même si le nom du forum me fais peu éspérer)…

    • Bonjour obfuscated, il ne s’agit pas ici de critiquer l’OS. Contrairement à ce que vous pouvez penser, celui qui a écrit cet article connait très bien Windows phone, il utilise lui même un WP comme smartphone principal depuis maintenant 3 ans 😉

      L’article traite des raisons de l’échec d’un point de vue strictement commercial. On ne parle pas ici de Nokia, qui cartonne sur WP, mais bien de la concurrence, qui a déjà évoqué les problèmes. L’article utilise plusieurs exemples précis: HTC a évoqué à plusieurs fois le fait que l’absence de customisation de l’OS le gênait, Digitimes rapporte aujourd’hui même que les fabricants chinois n’osent pas se lancer en raison du prix des licences, et des chiffres datant de pas plus tard qu’hier indiquent que Nokia détient plus de 80% de parts de marché. Je suis d’accord avec vous sur bien des points, notamment sur les qualités de l’OSet les brevets, mais la réalité est telle qu’aujourd’hui, Microsoft a du mal à attirer des fabricants. Selon moi, une diminution voire une suppression pure et simple des licences, un peu comme ce qui s’est passé récemment avec RT, pourrait pousser davantage de fabricants à se lancer dans l’aventure…

  3. Même s’ils n’ont finalement pas remporté la mise, c’était tout de même la grande classe de Google de proposer $3,14159bn pour les brevets Nortel ^_^ On ne se refait pas quand on est geek dans l’âme.

  4. Windows Phone occupe seulement 3% de parts de marché

    C’est une erreur d’analyse de voir la part de marché. Il faut voir la tendance, ce que font les fabricant qui au contraire misent sur WP depuis la version 8. De plus les modeles WP8 pas cher et performants sont plutot rescent. De plus les jeunes adoptent cet OS de + en +.

    Nokia 80% de PDM : Les concurrents sont peu nombreux ca peu changer

    Les licences : la part ds le prix est faible apres ca veut rien dire ..c’est le rapport qualite / prix qui compte.

    Le système d’exploitation n’est pas customisable : l’avantage c’est d’avoir qqchose de fiable au niveau de l’OS, les utilisateurs d’android se plaignent des surcouche des constructeurs sur Android alors…

Comments are closed.