S’il n’est pas toujours évident de mettre la main sur le numéro de téléphone d’un professeur particulier, une nouvelle plate-forme se propose de simplifier le contact entre l’élève et le professeur et de vérifier l’identité et le background de l’individu avant de le contacter. Unique en Belgique, Apprentus fait déjà sensation à Bruxelles et à Paris.

© Bruno Dalimonte / Le Soir

L’idée de créer Apprentus est venue tout naturellement. Je cherchais des professeurs particuliers pour des enfants et à part des flyers à l’entrée des grandes surfaces et quelques annonces sur Vivastreet, je me suis rendu compte qu’il n’existait aucun moyen d’entrer en contact avec les profs particuliers” explique Gaëtan Deremince, le fondateur d’Apprentus. “De plus, la plupart des services qui existaient déjà ne permettaient pas d’obtenir beaucoup d’informations sur les professeurs.

Et c’est au Betagroup que Gaëtan Deremince a rencontré le programmeur qui a permis au projet de prendre forme. Un an plus tard, un Graphic Designer rejoignait le duo de choc. Fin octobre, à l’occasion d’une session BoostCamp au MIC de Bruxelles, le trio lançait la V1 d’Apprentus. Si seulement quelques mois se sont écoulés depuis, le site a déjà connu de multiples transformations… “La première chose à faire, c’était de simplifier le produit” explique son créateur.

Déjà plus de 400 cours particuliers

Il aura fallu plus de deux mois pour qu’une trentaine de personnes proposent leurs services sur la plate-forme. Grâce au bouche à oreille, Apprentus s’est petit à petit fait une place au soleil. Aujourd’hui, le service compte un peu plus de 400 professeurs particuliers. Si plus de 2/3 des inscrits vivent en France, un peu plus d’une centaine de professeurs proposent des cours particuliers en Wallonie et à Bruxelles.

Disponible en français, anglais, néerlandais et estonien, la plate-forme devrait également intégralement être traduite en espagnol et en allemand d’ici quelques mois.

Des professeurs sérieux, avec des références

Autre particularité du réseau Apprentus : l’expérience et les références permettent aux utilisateurs de se faire une idée sur la méthodologie des professeurs. “Lors de l’inscription, nous demandons aux professeurs leur éducation, leurs méthodes d’enseignement. Cela permet à ceux qui recherchent des professeurs particuliers d’en apprendre davantage sur leur background.” En plus de cela, Apprentus intègre également un système de commentaires et d’évaluations, qui permet de rapidement se faire une idée sur le sérieux des professeurs inscrits. “L’idée, c’était de permettre aux professeurs de se créer une réputation, pour élargir petit à petit son nombre de clients.” Et puis, bien sûr, il y a la possibilité de lier son compte à son profil LinkedIn, Twitter, Google +, Facebook, ainsi qu’à son numéro de téléphone. Des petits plus qui permettent de vérifier l’identité du professeur et d’établir une relation de confiance entre l’élève et le professeur.

L’offre géolocalisée est également un autre atout pour ce service à part qui a rapidement fait des émules dans les grandes métropoles. “Le site détecte automatiquement où on habite et indique quels professeurs acceptent de se déplacer jusque là pour donner leurs cours. Le système prend en compte l’adresse indiquée par les professeurs lors de leur inscription et la distance maximale qu’ils acceptent de parcourir pour donner leurs cours” explique Gaëtan Deremince.

Simple à utiliser, Apprentus affiche également une esthétique très sobre.

Un Business Model à part

Si “Apprentus” ne génère pas encore de bénéfices, le plan de la startup semble fonctionner à merveille. Son plus gros atout, ce sont bien sûr les tarifs en vigueur. Là où une école prélève entre 30 et 40% de commission sur le traitement du professeur particulier, Apprentus se contente de 15% de commissions. Une mesure qui “permet aux professeurs d’être plus compétitifs.” En outre, l’élève et le professeur particulier peuvent se mettre d’accord sur le mode de paiement, en optant pour un paiement en cash, par Paypal ou par Carte de crédit.

Mai c’est surtout sur son offre payante qu’Apprentus mise pour dégager des bénéfices substantiels. Chaque nouvel inscrit dispose en effet d’une offre d’essai gratuite de 3 mois. Celle-ci leur permet d’afficher leurs renseignements personnels, tels que leur numéro de téléphone ou leur adresse email directement sur le site, moyennant un versement de 15€ par mois. Une fonction qui permet aux utilisateurs de contacter les professeurs particuliers sans passer par l’interface d’Apprentus, et qui réduit donc d’une certaine manière l’implication du réseau, mais permet à la startup de continuer à percevoir des revenus chaque mois tout en offrant une excellente visibilité aux professeurs qui optent pour ce service.

Apprentus ne compte pas s’arrêter en aussi bon chemin puisque quelques nouvelles fonctionnalités devraient bientôt faire leur apparition sur le site. Ainsi, les utilisateurs auront bientôt la possibilité d’imprimer des annonces qui seront générées automatiquement sur base des informations encodées de laisser des flyers dans les super-marchés. La startup envisage également de lancer un service de leçons en ligne, qui se donneront par Webcam.

Une offre de financement de 150.000€ déclinée

Entièrement financé sur fonds propres, Apprentus attire déjà l’attention de plusieurs investisseurs. Son créateur, Gaëtan Deremince, avoue avoir décliné une offre de 150.000€. Le jeune homme d’affaires voit grand. Très grand, puisqu’il mise sur un financement de deux millions d’euros. Financement qui permettrait à l’équipe de développer la marque, mais aussi d’élargir progressivement le cercle d’utilisateurs.

On en parle sur le forum.

3 Commentaires

  1. Bonjour, je donne des cours particuliers et j’ aimerais figurer dans votre base de donnée, merci et bonne journée.

  2. Bonjour, je suis formatrice et voudrais mettre une annonce mais je voudrais avoir une vue sur d’autres propositions.
    Y a t-il aussi des personnes qui recherchent des cours et qui postent leur demande?
    Merci pour votre réponse

Comments are closed.