Attaqué de toutes parts, Google aurait finalement trouvé une solution avec l’Union Européenne sur l’un des volets les plus importants actuellement sur le table à Bruxelles.

© AFP

En pleine tourmente, Google fait l’objet de multiples enquêtes sur le continent européen. Parmi les volets les plus importants, le moteur de recherche et les pratiques anti-concurrentielles supposées de la firme californienne.

Selon le Wall Street Journal, Google serait néanmoins parvenu à se tirer de cet épineux problème en acceptant de revoir l’affichage des résultats dans son moteur de recherche.

Parmi les principales concessions du géant : l’affichage de trois liens vers des services concurrents sur chaque page du moteur de recherche, la différentiation visuelle des résultats provenant des services propres à Google et la suppression du contenu du moteur de recherche par les sites tiers, ne souhaitant plus être référencés sur Google Search. Des concessions plutôt importantes donc, mais qui n’impliqueront aucun changement majeur dans l’algorithme de Google.

Selon toute vraisemblance, l’Union Européenne aurait déjà accepté les conditions de Google et s’apprêterait à valider la proposition pour une période de cinq années.

D’après les détails de l’enquête, Google aurait accepté davantage de concessions que sur le sol américain. Néanmoins, ces concessions permettraient à la firme californienne d’éviter une amende très salée et surtout de présenter une meilleure image.

On en parle sur le forum.

[ Source : The Verge ]