Facebook veut séduire les joueurs

En 2012, les jeux “sociaux” ont rapporté pas moins de 2,8 milliards de recettes sur Facebook. Un succès qui pousse le réseau social à investir davantage sur ce segment, en misant désormais sur les mid et hard-core gamers.

© AFP

Business florissant pour Facebook et ses partenaires, le jeu vidéo a rapporté en 2012 2,8 milliards de dollars de recettes. Un montant duquel Facebook a bien sûr prélevé sa part du gâteau.

Selon Facebook, environ 20% des utilisateurs quotidiens de Facebook jouent régulièrement à un jeu sur le réseau social. Au total, cela représenterait pas moins de 250 millions de joueurs par mois. Plus de 200 jeux “sociaux” compteraient plus d’un million d’utilisateurs actifs chaque mois.

Si on citera bien sûr Farmville, d’autres franchises gagnent également en popularité auprès des internautes. C’est le cas notamment des produits de PopCap Games, l’éditeur de jeux récemment racheté par Electronic Arts, qui lancera dans quelques jours une déclinaison sociale de son très populaire Plants vs Zombies.

Véritable poule aux oeufs d’or pour Facebook, le marché du jeu vidéo reste cependant l’apanage de joueurs occasionnels. Le réseau social souhaite pour cette raison développer son catalogue de produits en misant sur des productions visant les mid et hardcore gamers, comprenez par là de “gros joueurs”, accros aux challenges et au scoring, qui sont prêts à dépenser de petites fortunes pour progresser dans un jeu.

Pour Facebook, le challenge est de taille. Cible des railleries des hardcore gamers depuis ses débuts, le réseau social n’attire pas les gros joueurs, la faute à un catalogue de jeux trop grand public. Pour revenir dans la course, Facebook devra donc miser sur des partenariats avec de prestigieux studios de développement. Un challenge qui risque de s’avérer beaucoup plus complexe qu’il n’y parait…

On en parle sur le forum.