Kim Dotcom donne le coup d’envoi pour Mega

C’est le grand jour pour Mega, le successeur de Megaupload, qui arrive un an jour pour jour après la disparition de son ainé. Pour le lancement du service, Kim Dotcom voit grand en offrant 50 Go d’espace de stockage à tous ses utilisateurs.

© DR

Une offre alléchante

Un an jour pour jour après la disparition tragique de Megaupload, Kim Dotcom prend sa revanche en lançant Mega, une nouvelle plate-forme de téléchargement, conçue pour durer, et parfaitement légale cette fois.

Pour fêter l’événement, Kim Dotcom offre 50 Go d’espace de stockage à tous les utilisateurs. S’il ne joue pas dans la même cour que Dropbox, SkyDrive ou Google Drive, Mega pourrait faire un peu d’ombre aux géants du cloud storage grâce à son offre fort généreuse.

Si la majorité des utilisateurs devraient se satisfaire de l’offre gratuite, ceux qui ont l’habitude de partager avec la terre entière leurs fichiers devront passer à la caisse. Mega a conçu une offre sur mesure pour les différents types de profils d’utilisateurs:

  • Pour 9,99€ / mois, les membres obtiennent 500 Go de stockage et 1 To de bande passante
  • Pour 19,99€ / mois, les membres obtiennent 2 To de stockage et 4 To de bande passante
  • Pour 29,99€ / mois, les membres obtiennent 4 To de stockage et 8 To de bande passante

Un système entièrement crypté

La clé du succès de Mega repose presque intégralement sur le cryptage des données. Contrairement à Megaupload, qui permettait à tous les internautes d’accéder aux fichiers stockés sur le Web, Mega ne donne accès aux fichiers que si vous disposez du mot de passe. De cette manière, Mega se décharge de toute responsabilité quant au contenu partagé par les membres du site. Il ne peut, en théorie, être tenu responsable des violations de copyright des utilisateurs.

© DR

Mega a été conçu pour que n’importe quel utilisateur trouve facilement ses repères. Accessible en plusieurs langues, dont le français, le service offre à tous les nouveaux inscrits 50 Go d’espace de stockage. Pour en profiter, rien de plus simple puisqu’il suffit de deux ou trois clics pour s’enregistrer sur le site. Nom, mot de passe et adresse email sont les trois seuls et uniques éléments que vous devrez fournir pour avoir accès à un compte gratuit. Pas de paiement, pas d’enregistrement de carte de crédit, ni même de précisions sur votre identité.

Une interface épurée

Mega est d’une simplicité enfantine à utiliser. Quelques clics suffisent pour sauvegarder des fichiers dans le cloud et les partager avec ses amis. L’upload des documents se fait quasi instantanément et il n’y a pas besoin de rafraichir l’interface d’utilisateur pour voir apparaitre ses documents une fois ceux-ci ajoutés.

Le partage de données ne permet pas un partage “de masse” comme c’était le cas avec Megaupload. Concrètement, l’utilisateur peut choisir d’envoyer manuellement une clé à certaines de ses connaissances, clé qui permettra d’accéder aux documents partagés, ou la mettre à disposition de visiteurs de certains sites, à ses risques et périls.

© DR

Si on met de côté le cryptage des données, qui demandera sans doute un certain temps d’adaptation, Mega s’avère être un service extrêmement simple à utiliser, efficace et surtout très rapide. Difficile pour le moment de dire s’il connaitra le même succès que son feu ainé, mais son créateur semble bien décidé à proposer régulièrement de nouvelles fonctionnalités, telles que le chat entre les utilisateurs, le calendrier, le traitement de texte et bien plus encore… Nul doute donc que Mega évoluera avec le temps.

Pour découvrir les prochaines nouveautés de Mega, il vous suffira de vous connecter régulièrement sur Geeko pour avoir un aperçu des dernières actualités relatives au service de Dotcom.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.