Sharp est en très mauvaise santé. Le géant japonais du LCD affiche une perte sèche de 936 millions de dollars sur ce trimestre et a récemment supprimé 10.000 emplois. L’entreprise pourrait avoir passé le point de non-retour.

Spécialiste du LCD, Sharp propose depuis des années des téléviseurs et fournit les principaux constructeurs de tablettes en écrans. Parmi les clients de la firme nippone figure le géant américain Apple, qui passe régulièrement des commandes pour ses iPad.

A bout de souffle

Depuis un an, Sharp éprouve de grosses difficultés à rester une entreprise compétitive. La multinationale affiche des pertes pharaoniques, avec pas moins de 936 millions de dollars de pertes rien qu’au cours du dernier trimestre. Pire encore : l’action de Sharp a perdu 75% de sa valeur depuis janvier 2012. Pour faire face à cette crise, l’entreprise a déjà supprimé plus de 10.000 emplois dans le monde et envisage de fermer plusieurs plans. Ses récentes restructurations lui ont déjà coûté 1,1 milliard de dollars, et la facture risque encore de grimper en flèche… L’avenir s’annonce également morose. Au cours de cette année complète, Sharp devrait perdre 5,6 milliards de dollars.

Cela soulève de sérieux doutes sur notre capacité à rester en activité” a déclaré un porte-parole de l’entreprise. Noyé par les dettes et pris à la gorge par les actionnaires, qui espèrent voir davantage de restructurations, Sharp semble avoir perdu tout espoir de s’en tirer seul. L’entreprise mise désormais sur d’éventuels partenaires ou repreneurs.

Plus de téléviseurs Sharp?

Le fabricant taïwanais Foxconn envisagerait de racheter jusqu’à 9,9% des parts de Sharp. Une acquisition partielle qui permettrait à Foxconn d’accélérer sa croissance. Les pertes colossales de Sharp n’effrayent visiblement pas le principal assembleur du pays, qui y voit une belle opportunité sur le long terme.

Reuters rapportait récemment que Sharp pourrait profiter de cette occasion pour quitter définitivement le marché des téléviseurs. A l’heure où les ventes de téléviseurs sont en berne, le fabricant japonais n’aurait d’autre option que de laisser tomber le “consumer market” pour se limiter à la production de composants pour tablettes et téléviseurs, beaucoup plus lucrative. Son alliance avec Foxconn et ses nombreux clients permettraient à la firme de se relever progressivement. Reste que tout cela ne se fera sans doute pas sans son lot de restructurations et de drames…

On en parle sur le forum.

[ Source : ZDNet ]

 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.