Nikon poursuit la démocratisation de ses Reflex en annonçant aujourd’hui le D600, modèle FX qui sera vendu à un tarif abordable.

« Nous sommes vraiment emballés par le potentiel du Nikon D600 qui propose des modèles FX à une plus large gamme de photographes. De nombreux passionnés l’attendaient. Le fait qu’il hérite de la dernière technologie de nos appareils professionnels montre que cet appareil photo change vraiment la donne dans son segment » explique Valérie Pierre, Manager chez Nikon Belgique.

Outre le nouveau capteur CMOS FX de 24,3 mégapixels, l’appareil s’offre le luxe d’avoir une plage d’ISO allant de 100 à 6400 et pouvant monter jusqu’à 25600 et descendre jusqu’à 50. En plus de pouvoir tirer des photos de qualité et sans bruit dans des environnements à faible luminosité, ce nouveau capteur est également idéal pour le grand angle et pour les longs téléobjectifs.

Son capteur RVB 2016 pixels permet d’analyser chaque scène pour un meilleur rendu. Cette reconnaissance pointue des scènes et de l’exposition permet d’avoir des photos beaucoup plus nettes. Son autofocus d’une précision à couper le souffle devrait être le meilleur allié du photographe et son ouverture jusqu’à f/8 en fait un appareil performant dans pratiquement tous les types de situation.Sa rapidité d’exécution, comparable à celle du D4 lui permet également de photographier plus vite que son ombre et de traiter des données très rapidement.Le D600 offre par ailleurs une résistance accrue à l’humidité et à la poussière.

Côté vidéo également, le D600 n’a pas à rougir. Il hérite du D-Movie du D800. Il enregistre en Full HD en 30p, 25p et 24p et peut monter jusque 25p, 50p et 60p en 720p. Les clips, eux, peuvent durer jusqu’à 29 minutes 59 secondes.

Côté audio, le D600 embarque également une prise micro et une prise écouteurs.

Enfin, sa légèreté lui permet d’être comparé aux Reflex entrée de gamme. Un outil incomparable vis-à-vis des autres Reflex FX, beaucoup plus lourds et souvent très pénibles à porter sur de longues durées.

Vendu à un prix relativement abordable, le Nikon D600 ouvre la gamme des Reflex FX au grand public. Il est vendu à 2099€ sans zoom et à 2699€ avec le 24-85mm.

On en parle sur le forum.

 

4 Commentaires

  1. Les “tout vieux AI-S” vont dessus, à en juger par la came rotative de diaphragme en périphérie de la baïonnette présente sur ce boitier D600 : la mesure de la lumière se fait, et la map est manuelle, avec un témoin lumineux indicateur de net, si c’est bien comme sur le 800E, le 300 et le 7000, trois boitiers sur lesquels j’ai monté des cailloux de 1980 !

  2. Le boîtier est motorisé 😉

    Je suis d’accord pour le prix, il n’est pas démocratique, et même cher pour un boîtier qui ne va “que” jusque 1/4000 sec et qui a une vitesse synchro de 1/200 sec

Comments are closed.