Selon le New York Times, Motorola Mobility, filiale de Google , a prévenu ses salariés qu’il entendait supprimer 20% de ses effectifs et fermer près d’un tiers de ses bureaux dans le monde.

Un tiers des 4000 emplois concernés par cette restructuration sont basés aux Etats-Unis.

Le groupe cherche à quitter les marchés où il peine à atteindre le seuil de rentabilité, tout en cessant de produire des combinés mobiles bas de gamme et concentrer son activité sur quelques modèles, au lieu de plusieurs dizaines, a déclaré son directeur général, Dennis Woodside. La maison mère de Motorola Mobility a ébauché les contours d’un projet visant à ramener sa filiale à la rentabilité.

Google a racheté Motorola Mobility l’année dernière pour un montant de 12,5 milliards de dollars afin, notamment, de récupérer le portefeuille de brevets de sa cible et défendre sa plate-forme Android tout en développant ses activités dans les logiciels.

En plus des suppressions de postes déjà prévues, Google a décidé de réduire la taille de la direction de Motorola Mobility, laissant partir 40% de ses vice-présidents.

La firme entend également réduire ses activités en Asie et en Inde ainsi que dans ses centres de recherche et de développement de Chicago, Sunnyvale, en Californie, et à Pékin.

[Source: Reuters]

On en parle sur le forum