Google Chrome perd des parts de marché pour la première fois

Pour la première fois en deux années, Google Chrome a perdu des parts de marché entre le mois de décembre 2011 et janvier 2012. L’entreprise américaine, qui détenait 19,11% du marché des navigateurs Internet, a vu ses parts diminuer sensiblement pour atteindre les 18,94%. De son côté, Internet Explorer reprend du poil de la bête en gagnant plus d’1%.

La perte est minime mais symbolique. Pour la première fois en deux années, Google Chrome a vu ses parts de marché diminuer. Les analystes expliquent cette baisse d’utilisation par le petit scandale qui a secoué Google il y a de cela un mois. A l’époque, l’entreprise avait payé une boite de publicité pour booster les vues d’une vidéo de Chrome. L’ennui, c’est que la politique de Google avait été violée et que l’entreprise avait finalement dû se sanctionner en renvoyant Google Chrome au rang zéro dans les recherches, ce qui correspond à un suicide niveau croissance.

Aussi étrange que cela puisse paraître, ni Safari ni Firefox n’ont tiré parti de cette situation, les deux navigateurs reculant respectivement à 4,90% et 20,88% de parts de marché. En réalité, le grand gagnant dans cette chute inattendue n’est autre qu’Internet Explorer, qui passe de 51,87% à 52,96%. Un regain d’intérêt qu’il est très difficile d’analyser en raison des nombreux facteurs qui entrent en compte dans la progression du marché.

On en parle sur le forum.

[ Source : TechCrunch ]