Microsoft a remporté une petite victoire judiciaire contre Motorola. La Commission du commerce international  a reconnu à Microsoft l’exclusivité des droits d’exploitation d’une technologie logicielle que Motorola utilise dans ses smartphones Android.

Nouvelle déconvenue pour le système d’exploitation de Google ! Deux jours à peine après le jugement donnant raison à Apple contre HTC, c’est Motorola qui est désigné coupable dans son contentieux avec Microsoft.

La société fondée par Bill Gates n’a cependant obtenu qu’une victoire partielle. Si le juge Theodore Essex  a en effet reconnu que Motorola Mobility, qui appartient désormais à Google, avait copié la technologie Microsoft pour permettre aux utilisateurs de planifier des rendez-vous grâce à leur téléphone, il a en revanche rejeté toute violation de six autres brevets cités dans la plainte de la firme de Richmond. En conséquence, Motorola devrait modifier la fonctionnalité concernée.

Une bataille sans fin

Motorola peut laver cet affront judiciaire prochainement, puisqu’il accuse Microsoft de violation de brevet, sur sa console de jeu Xbox 360. L’affaire devrait être jugée par l’ITC en janvier prochain.

Pour sa part, HTC a lui été reconnu coupable d’infraction à la propriété intellectuelle de l’un des quatre brevets mis en jeu par Apple il y a deux jours. HTC s’est vu imposer un ultimatum en cours jusqu’au 19 avril 2012, date à laquelle ses smartphones seront interdits de séjour outre-Atlantique.

Source : itespresso.fr