L’opérateur britannique a déposé une plainte devant les tribunaux américains contre Google pour violation de six de ses brevets. Android mais aussi les principaux services de la firme de Mountain View dont Search, Maps et Google+ seraient mis en cause. 

Après Apple, Oracle, ou Microsoft, c’est désormais au tour des opérateurs d’attaquer Android !

Selon le blog spécialisé Foss Patents, l’opérateur British Telecom aurait saisi un tribunal du Delaware aux États-Unis pour une infraction sur 6 de ses brevets. Google est attaqué sur plusieurs de ses services phares : l’Android Market, Google Music, son système de cartographie Google Maps, le réseau social Google+ mais aussi Google Search et même Adresses, Offers, et les services de publicités géolocalisées.

British Telecom réclame une injonction ainsi que des dommages dont le montant n’a pas été révélé. Mais d’après le  Guardian, “si la plainte aboutit, Google ou les fournisseurs de terminaux Android pourraient avoir à payer des droits sur chaque appareil vendu”.

Jusqu’à présent, Google de son côté n’a pas encore officiellement réagi à cette nouvelle plainte.