Cette spin-off de l’ULB vient de récolter 150.000 euros pour développer sa technologie de géolocalisation.

Une startup belge qui trouve des investisseurs ? Cela existe. Née au départ d’un projet de doctorat à l’école polytechnique de l’ULB, Amoobi est devenue, depuis quelques semaines, une jeune société dont les fondateurs ont convaincu plusieurs investisseurs privés de les suivre dans l’aventure.

Amoobi développe des solutions de géolocalisation indoor”, explique Olivier Delangre, un des créateurs de l’entreprise. Autrement dit : cette technologie permet de détecter la position des clients au sein d’un magasin et de leur envoyer automatiquement un message personnalisé par l’intermédiaire du téléphone portable. “Les données sont anonymisées et utilisées en toute transparence”, ajoute Olivier Delangre. “L’intérêt de notre solution est qu’elle est compatible avec tous les téléphones du marché, qu’il s’agisse d’écosystèmes ouverts comme Android ou plus verrouillés comme l’iOS.”

Riche de ce premier tour de table, Amoobi affirme en outre avoir signé un premier client “actif dans la grande distribution”, secteur qui semble bien entendu un terreau fertile pour ce type de projet. “Mais nous voyons aussi du potentiel dans d’autres lieux comme les musées qui aimeraient souvent proposer du contenu plus personnalisé en fonction mais ne savent pas comment le faire”, conclut Olivier Delangre.

François Palan