Le Japonais Sony a lancé l’offensive au salon IFA ses deux tablettes S et P, qui seront mises en vente en Europe fin septembre puis en novembre pour la version pliable, au prix de 479 et 599 euros.
“Ce qui importe n’est pas qui sort le premier produit, mais qui sort le meilleur”, a déclaré le patron du groupe Howard Stringer, dans une pique à Apple. “Nous avons été inondés, nous avons été piratés (…), mais c’est du passé”, a clamé le patron de Sony, durement touché par le tsunami de mars ainsi que par des cyber-attaques contre ses
services en ligne. Le fabricant présente aussi à Berlin une espèce de casque intégral pour video en 3D.
Les deux tablettes étaient précédemment connues sous le nom de S1 et S2. Via Wired, on en apprend un peu plus sur les particularités techniques de ces tablettes.
La S affichera 9,4 pouces de largeur, avec le gros défaut de ne pas avoir d’option 3G, tandis que la P est composée de deux écrans 5,5 pouces, comme une DS de Nintendo.

1 COMMENTAIRE

  1. Même remarque que pour tous les autres tampons : “à quoi cela sert-il ?”. Hormis surfer sur les toilettes… d’après ce que j’ai pu lire.

Comments are closed.