Suite au massacre de vendredi dernier en Norvège, Anonymous lance une nouvelle opération baptisée « UnManifest » ou, littéralement : «DéManifeste ».

Publiée sur pastbin.com, leur proposition consiste en quelque sorte à détourner le volumineux manifeste d’Anders Breivik qui expliquerait sa pensée et ses motifs. « Alors que Anders Behring Breivik veut utiliser le meurtre de plus de 90 jeunes personnes pour promouvoir son manifeste, avec l’aide d’internet, Anonymous suggère l’action suivante ».

C’est ainsi que commence l’opération DéManifeste, selon ses auteurs :

  • 1. Trouvez le manifeste de Breivik : 2083 – Une Déclaration d’Indépendance Européenne.
  • 2. Changez-le, ajouter des choses stupides, enlevez des morceaux, modifiez sa photo, faites ce que vous voulez…
  • 3. Republiez-le partout et votez pour celui des autres, déclarez que le faux est l’original.
  • 4. Laissez Anders devenir une blague, de façon à ce que personne ne le prenne plus au sérieux.
  • 5. Répandez ce message sur internet et dans la vie réelle, traduisez-le.
  • 6. Prenez un moment pour les victimes de ses attaques cruelles.

L’invitation à cette opération se conclut traditionnellement pour Anonymous, avec cependant une légère variante :
« Nous sommes tous anonymes. Nous sommes tous légion. Nous ne pardonnons pas le meurtre. Nous n’oublions pas les victimes. »

1 COMMENTAIRE

  1. Tiens ça fait penser à une technique communiste visant à réécrire l’histoire, falsifier les preuves, retoucher les photos afin de supprimer des personnes tombées en disgrâce…
    Sans vouloir cautionner l’acte de se fou, la méthode prônée par ce collectif ne vaut pas mieux que lui.
    Relisez 1984 d’Orwell et vous verrez que déjà la meilleure technique totalitaire était de s’approprier et modifier l’histoire.

    • T’as déjà vu une nation qui ne réécrivait pas l’histoire toi ?
      Je pense que ridiculiser ce dingue, faire en sorte que son message ne passe pas, foutre le brin, c’est plutôt positif. Longue vie à Anonymous.

    • @Cahetel:
      Je ne pense pas du tout que ce soit similaire à 1984.
      D’après ce que j’ai lu, le contenu de ce manifeste est un ramassis de propos extremistes avec l’explication de comment transmettre l’information et permettre efficacement sa diffusion sur le net pour permettre à plein de petits extrémistes de suivre “””l’exemple donné””” en Norvège (mais je ne l’ai pas lu personnellement). La méthode proposée aurait pour effet d’empecher le lecteur lambda d’être sûr d’avoir le bon document et faire penser/comprendre à ce lecteur qu’il ne faut pas prendre ce document au sérieux.
      Et si la technique de réécrire l’histoire présentée dans 1984 vous fait peur, à juste titre, je vous suggère de vous inquièter au sujet de ceux qui s’approprient et modifie le présent…

  2. Ce n’est absolument pas une technique communiste mais bien totalitaire (Staline dans le cas de l’URSS). Quand on veut invoquer l’histoire, soit on le fait avec rigueur, soit on oublie un pan et alors on est un ignorant, soit c’est voulu, on est alors un révisionniste.
    C’est donc un mensonge ou une erreur.
    Deuxième point, ce n’est pas UN fou, mais une organisation. Intéressez-y vous avant de la condamner.
    N’essayer pas de vous en prendre au communisme si vous ne le connaissez pas.

    Merci

    La prochaine fois que vous intervenez, faites le avec intelligence.

  3. @ Cachetel: Je crois que vous vous mélangez. Il ne s’agit ici nullement de “réécrire l’histoire”, mais seulement de détruire le cautionnement d’une boucherie en ridiculisant l’argumentaire invoqué.

    Je ne prendrai pas position sur l’efficacité de cette action, mais je ne vois pas en quoi on peut la critiquer.

    Peu après les faits, je pensais que ce drame ne pouvait être reçu que comme l’action d’un psychopathe pour attirer l’attention sur lui. Bref que cela relevait bien plus du psychologique que du social ou du politique.
    Malheureusement, à lire les forums de la presse belge et française, j’ai du changer d’avis. De nombreux messages en effet disent comprendre les motivations de Breivik, et rendent responsable les politiques. S’ils ne citent pas le marxisme, ils sont d’accord avec Brievik sur la “menace” pesant sur notre société du fait de l’immigration, de l’islam, et en général du “multiculturalisme”. J’ai même pu lire cet état de fait cautionnait la violence, car il n’y avait plus d’autre choix.
    Alors je crois à présent que le drame dépasse le fait divers et est effectivement symptomatique d’une très inquiétante dérive de la part d’une part de nos concitoyen. Dérive dont on sait trop, par l’histoire, où elle peut mener…

  4. Hmmm… pas une mauvaise idée…

    Mais en parallèle, je mettrais ce manifeste *au complet* sur Wikipedia, identique à la ponctuation près, *mais* où le moindre paragraphe serait commenté, démonté, réfuté par des psychologues, sociologues, criminologues, historiens,…

    De tels manifestes, ou des ouvrages tels que “Mein K…”, doivent être réfutés jusqu’à la dernière virgule.

  5. Très très mauvaise idée, qui en plus de s’attaquer ouvertement à la vérité historique, ne fera que mythifier encore plus Breivik… Totalement contre-productif et dangereux !

  6. Tout a fait d’accord avec Balaen.

    Ils sont bien ces Lutz et Anonymous

    Bon boulot, bien organisés, creatifs

    et CITOYEN.

  7. Il est inadmissible que les victimes de ce massacre servent de plate-forme publicitaire aux écrits incitant à la haine commis par cet individu dont je refuse d’écrire le nom. Donc bravo Anonymous.

    A contrario, les médias voudraient créer des copycat qu’ils ne s’y prendraient pas autrement.

    Les idées de ce déments et de ses admirateurs plus ou moins discrets devraient être ridiculisées, les gouvernements en place devraient lancer une vague de décisions qui prendraient le contre-pied de se espoirs devrait balayer l’Europe. Rien n’en est. C’est l’attentisme, identique à celui qui sévit lors de l’assassinat d’Olof Palme.

    Quand le mort fut un haineux hollandais, le déchainement fut tout autre et les accusations plurent. Pourquoi ?

    Serait-ce que l’Europe a la mémoire si courte ?

  8. Cette action risque de donner trop d’importance à ce “manifeste”. Pas malin, à mon humble et discret avis.

  9. J’ajoute que cette action a eu un effet direct sur moi : me faire télécharger le manifeste pour voir de quoi il en retourne… Breivik annonce dès les premières pages que ce manifeste est un premier jet et que LUI-MEME invite tout Européen à le développer… Cette action n’aura qu’un effet : participer à créer un nouveau Goldstein (cf. 1984) et pour avoir parcouru très rapidement l'”ouvrage”, le contenu est totalement indigeste. Sans pub, ce torchon tombera dans l’oubli.

  10. “Deuxième point, ce n’est pas UN fou, mais une organisation. Intéressez-y vous avant de la condamner.”

    Je retire cette phrase. J’ai mal compris celle de cahetel. My apologize.

  11. Puéril et inefficace, ce qui est proposé là…
    Proclamons plutôt notre rejet des nationalismes et des populismes, d’où qu’ils viennent. Éduquons nos enfants à l’ouverture à l’autre.
    La peste soit de tous les nationalistes!

  12. Je pense que l’idée est bien, mais la faille serait que des extrémistes pires le reprennent et en fasse une V2 pire encore que la sienne.
    Je suis partagé.

  13. Ils feraient mieux de s’occuper de la blogosphère d’extrême droite qui a certainement contribué au passage à l’acte de Breivik…

  14. Je pense que même si se manifeste ne nous intéresse pas (notre choix étant déjà fait), il est clair qu’il peut contribuer à alimenter les idées extremistes, et quelque part de faire bouger les choses.
    Pour ça je pense qu’il est nécessaire de publier de nombreuses versions de ce manifeste,quitte à en faire la publicité, mais de manière à le discréditer.
    Je pense que cette action n’a pas pour but de faire tomber le manifeste dans l’oubli, mais plutôt de stoper toute nouvelle action de ce type.
    Cela car il n’y aura plus de manifeste pour encourager ce genre d’idée.

    Je me demande si l’histoire aurait été différente avec cette méthode appliquée à “Mein K…”
    Car d’une certaine manière, je trouve que l’histoire se réécrit.