Tout a commencé avec un message posté sur Twitter. C’est un habitant d’Abbottabad, au Pakistan, qui relatait en direct le raid américain qui a tué Oussama Ben Laden. Sohaid Athar, un consultant informatique qui twitte sous le nom de “ReallyVirtual“, a commencé par envoyer des messages rédigés sur le ton de la plaisanterie pour se plaindre des nuisances sonores provoquées par un bruit d’hélicoptères inhabituellement matinal. “Va-t-en hélicoptère avant que je ne sorte ma tapette géante”, a-t-il twitté avant toute une série de messages décrivant en temps réel le souffle d’une puissante explosion, le crash d’un hélicoptère, l’agonie d’une famille, le bouclage du quartier et les militaires perquisitionnant chaque maison.

Ce n’est qu’après qu’il a fait le lien entre ce remue-ménage dans son quartier et l’annonce par le président américain Barack Obama de la mort de Ben Laden dans un raid militaire ciblé contre une villa d’Abbottabad. “Oups, maintenant je suis le type qui a blogué en direct sur le raid contre Oussama sans le savoir”, a-t-il lancé.

Plus tard, à 5h du matin (heure belge) par Keith Urbahn, chef d’équipe de Donald Rumsfeld, ancien secrétaire à la Défense sous Georges W. Bush : « Une personne de confiance me dit qu’ils ont tué Oussama ben Laden. »

C’est la Maison Blanche, à Washington, DC, qui annonce ensuite, dans la lignée de l’allocution de Barack Obama, que celui « peut dire au peuple américain et au monde que les Etats-Unis ont conduit une opération qui a tué Oussama ben Laden. »

Sur sa page Facebook, l’ancien président George W. Bush, qui avait mené son pays à envahir l’Afghanistan pour une guerre qui dure bientôt depuis dix ans, réagit en ces termes : « Plus tôt ce soir, le président Obama m’a appelé pour m’informer que les forces américaines avait tué Oussama ben Laden, le chef du réseau al Qaïda qui a attaqué l’Amérique le 11 septembre 2001. Je l’ai félicité, lui et les hommes et les femmes de nos services armées et de renseignement qui ont voué leur vie à leur mission. Qu’ils reçoivent nos gratitude éternelle. Cette réussite capitale marque la victoire pour l’Amérique, pour ceux qui cherchent la paix dans le onde, et pour ceux qui ont perdu des proches le 11 septembre 2001. La bataille contre la terreur continue, mais ce soir l’Amérique a envoyé un message indubitable : peu importe le temps que cela prend, justice sera faite. »

Les utilisateurs de Twitter ont énormément commenté les faits, avec plus de 4.000 messages à la seconde. Pour Michael van Poppel (@mpoppel), de Breaking News, par exemple, c’est « la nouvelle de l’année ». D’autres, enfin, se demandent s’il fallait en arriver là. Jeremy Littau, par exemple, pour qui « Nous avons fait d’Oussama ben Laden in martyr au lieu de lui faire répondre de ses crimes. »

En fin de journée, Sohaib Athar, ce consultant pakistanais qui twittait en direct et sans le savoir les événements, renvoyait simplement un message qui disait : « Ben Laden est mort. Je ne l’ai pas tué. S’il vous plaît, laissez-moi dormir. »

Damien Spleeters, avec afp