Pas de panique, il s’agit bien là du poisson d’avril made in Google qui a profité de cette date qui lui est chère pour dévoiler un nouveau produit révolutionnaire. Baptisé “Gmail motion” – avouez, ça sonne bien – il était supposé permettre aux internautes de gérer leur messagerie uniquement par le biais des mouvements de leur corps.

[youtube Bu927_ul_X0]

A bien y regarder la vidéo d’introduction, il suffirait, pour “répondre” à un message, de pointer un pouce vers l’écran d’ordinateur et les deux pouces pour “répondre à tous”, explique dans une vidéo un “employé” du groupe, l’air on ne peut plus sérieux. Encore plus pratique, pour envoyer un message, il suffirait de mimer la façon avec laquelle nous léchons un timbre avant de le coller sur une enveloppe, explique-t-il, démonstration à l’appui.

Le directeur produits du groupe, Paul McDonald, explique dans la même vidéo que “Gmail Motion” utilise “le langage des mouvements pour remplacer entièrement le fait de taper sur un clavier”, ce qui met fin à la dépendance des internautes envers des “technologies dépassées”, telles que les claviers et les souris.
“En utilisant la caméra de votre ordinateur et un algorithme repérant les mouvements, Gmail Motion interprète les mouvements physiques et les transforme en commandes”, explique-t-il.

[youtube _rJRhR_VMYQ]

La vidéo montre aussi un entretien avec une certaine “Lorraine Klayman”, présentée comme étant une spécialiste “des mouvements environnementaux de l’université polytechnique du Nevada”. “Gmail Motion va libérer les utilisateurs réguliers des contraintes que la société moderne (…) impose au corps humain”, assure-t-elle.

Ne rêvez pas, si Google propose effectivement d’essayer son nouveau service, renvoie vers le message “Poisson d’avril. Gmail n’existe pas. Du moins, pas encore…”

Google est connu pour ses blagues du 1er avril, qui vont des propositions d’emplois sur la Lune à la révélation que ce sont des pigeons qui font fonctionner le moteur de recherche, en passant par un changement de nom pour se rebaptiser Topeka, du nom de la ville du Kansas qui avait elle-même choisi de se rebaptiser provisoirement… Google.

(avec afp)

1 COMMENTAIRE