Le groupe canadien Research in Motion (RIM) s’est engagé mercredi auprès des sénateurs américains à retirer du catalogue d’applications pour ses téléphones BlackBerry un programme permettant aux conducteurs d’échapper aux contrôles d’alcoolémie.
Les conducteurs ivres auront bientôt un outil de moins pour échapper à la loi et mettre la vie de nos amis et de nos familles en danger“, se sont félicités les sénateurs dans un communiqué commun.Cette décision intervient au lendemain d’une demande de plusieurs sénateurs démocrates auprès de Google, Apple et RIM de retirer cette application des téléphones multi-fonctions.

De manière générale, les sénateurs veulent retirer toutes les applications permettant aux conducteurs d’éviter les radars et les barrages policiers de contrôle d’alcoolémie. PhantomAlert est une application très utilisée sur les téléphones qui se vend ainsi sur son site: “Fatigué des contraventions, des ennuis, des points en mois, du temps et de l’argent perdu?”.
Dorénavant, vous serez informés en temps réel des passages à niveau, des croisements et des virages dangereux, des ralentisseurs, des radars mobiles, des radars sur les feux, des zones d’écoles, des contrôles policiers d’alcoolémie”.
Le patron de PhantomAlert Joe Scott a qualifié cette décision de “coup bas”. Il prétend que son logiciel aidait justement à “dissuader les conducteurs de boire” en les rendant d’avantage conscients des risques qu’ils encourent. (AFP)