Ironique“, “toujours malade“, “problème de potentiel“, “problème de comportement“: quelque 300 salariés du groupe Sogeti, filiale de Capgemini, ont eu la surprise de recevoir par email un fichier de la direction agrémenté de commentaires peu amènes à leur encontre.
J’ai reçu, comme 300 salariés, un mail qui contenait un fichier Excel. En soi, ce fichier n’a rien d’illicite mais il comportait une colonne de commentaires, et là, on sort un peu du cadre légal”, a expliqué à l’AFP Grégoire Serrano, salarié de l’entreprise qui a révélé cette bévue de la direction des ressources humaines, initialement dévoilée par le site rue89. Outre ces commentaires, souvent peu flatteurs pour les employés, le fichier dévoilait l’ensemble de leurs rémunérations, révélant du même coup selon M. Serrano de “sacrés disparités” entre les différents employés du groupe, notamment entre hommes et femmes.
Le salarié a précisé qu’il avait contacté la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) et la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) pour qu’elles s’assurent qu’il n’existe pas d’autres fichiers du même type au sein du groupe.
Dans un courrier électronique envoyé aux salariés ayant reçu le fichier en question, le directeur des ressources humaines a présenté ses excuses au nom de la direction, tout en affirmant que le document en question était “parfaitement licite“. La direction de la société de services informatique qui compte 20.000 salariés en France n’était pas joignable dans l’immédiat.