Selon Ogone, un des principaux fournisseurs européens de services de paiement en ligne, les températures hivernales et les embarras de circulation ont poussé nombre d’Européens à faire leurs achats de Noël en ligne, dans la chaleur et la sécurité de leur domicile.

Ogone a constaté bien plus de transactions que prévu en décembre 2010. Par rapport à novembre 2010 – un mois aux résultats traditionnellement similaires – les transactions quotidiennes en ligne des trois premières semaines de décembre ont augmenté de pas moins de 20 %. Fin novembre, le site “BeCommerce” (association belge des entreprises d’e-commerce) prévoyait déjà une hausse de 45% du chiffre d’affaires des ventes en ligne de fin d’année en Belgique.

La tentation est forte, quand on voit des sites comme Amazon.fr qui proposent une livraison gratuite à partir de 20€ d’achats. On pourrait presque se demander à quoi bon aller faire ses achats dans les magasins quand une carte Visa fait l’affaire en quelques clics, et sans bouger de chez soi. Cependant, cette augmentation peut être un cercle vicieux en cette période de fortes perturbations climatiques. D’une part, les Européens commandent de plus en plus de cadeaux par internet, mais de l’autre les services de livraison font face à des ralentissements voire des arrêts complets au niveau de la distribution. Le site d’achat en ligne prévient toutefois : “En raison des conditions météorologiques dégradées ces derniers jours, notamment dans le Nord de la France, des retards de livraison peuvent être constatés dans certains départements. Sachez que nous mettons tout en œuvre avec nos transporteurs afin d’effectuer l’ensemble des livraisons pour Noël”.

Et pourtant, beaucoup ne recevront rien avant la sainte fête, les services de livraison et la poste étant fortement ralentis. Voilà qui pourrait faire regretter à certains de ne pas s’y être pris plus tôt ou de ne pas avoir bravé les intempéries…

N.S