Twitter arrête un nouveau ver

“We’ve fixed the exploit and are in the process of removing the offending Tweets”. Twitter l’a annoncé sur son blog officiel, le ver qui se propageait de tweet en tweet a été mis en état d’arrestation.

Les messages commençaient par “WTF” (pour “What the Fuck”, expression souvent utilisée sur Twitter pour faire part de son étonnement) suivi d’un lien.  En cliquant sur ce lien, le ver était dans la pomme : votre compte Twitter se mettait à débiter des messages obscènes, automatiquement. Pas cool. D’autant qu’il s’agit de la deuxième attaque en une semaine seulement qui réussit à exploiter les failles du réseau de micro-blogging. Ce qui pose la question de la sécurité de Twitter, qui a connu un vrai boom de fréquentation cette année, attirant désormais les pirates du net.

Pour la responsable de la sécurité de CNET, citée par un site canadien «Twitter n’a pas nécessairement davantage de failles que d’autres sites, mais celles qu’ils ont semblent être ciblées à une plus grande fréquence par des pirates intéressés à expérimenter de nouvelles attaques et à voir à quelle vitesse et jusqu’où des logiciels suspects peuvent se propager sur le réseau social»