Telegram va proposer une formule payante, sans publicité

L’abonnement permettra de désactiver les publicités dans l’application.

Depuis les nombreuses pannes qui entourent les services de messagerie de Messenger et de WhatsApp, Telegram a beaucoup gagné en popularité. Toute la difficulté pour ce dernier est désormais de parvenir à fidéliser cette large audience et à dégager des fonds suffisants pour continuer de fonctionner.

Si vous suivez de grandes chaînes avec plus de 1.000 utilisateurs, vous avez sous doute dû remarquer que des publicités apparaissaient. Jusqu’à présent, il était impossible de les désactiver. Pavel Durov, le PDG de Telegram a cependant annoncé ce week-end que l’entreprise réfléchissait à un moyen de supprimer ces publicités, sans pour autant perdre cette manne financière. Il a ainsi indiqué que la solution qui a été trouvée prendrait la forme d’un abonnement payant à Telegram.

Il sera évidemment optionnel. Si les utilisateurs ne souhaitent pas payer pour utiliser l’application, ils pourront toujours le faire gratuitement en continuant de voir des publicités.

« Nous avons déjà commencé à travailler sur cette nouvelle fonctionnalité et sommes impatients de la lancer ce mois-ci », annonce Pavel Durov. « Il peut être émis sous la forme d’un abonnement peu coûteux, qui permettra à tout utilisateur de soutenir directement financièrement le développement de Telegram et de ne jamais voir de publicités officielles dans les chaînes. »

Les propriétaires de chaînes pourront désactiver les publicités

Le PDG a également ajouté que l’entreprise réfléchit à permettre les personnes à la tête de grandes chaînes de désactiver, s’ils le souhaitent, les publicités pour tous les utilisateurs. Cette option est en cours d’évaluation au sein de Telegram afin de déterminer les conditions économiques pour que cela se produise : « Les annonceurs pourront bientôt placer une annonce “invisible” dans n’importe quel canal qui, en supposant que le coût par impression est suffisant, n’entraînera aucune annonce dans ce canal », explique le PDG.

Enfin, Pavel Durov a rappelé que Telegram n’afficherait pas de messages publicitaires dans les listes de discussion, les conversations personnelles ou les groupes. La publicité continuera de n’affecter que les grandes chaînes, car il s’agit de services qui entraînent des coûts plus élevés pour Telegram. « Nous continuerons à travailler sur des fonctionnalités qui permettront à Telegram d’atteindre le seuil de rentabilité. Les intérêts des utilisateurs et des auteurs de contenus resteront notre priorité dans ce processus. »