Le lancement d’Instagram Kids est repoussé

Alors que le projet d’un Instagram spécialement destiné aux enfants avait été annoncé il y a quelques mois, celui-ci a pour l’instant été mis en pause.

Instagram Kids est, comme son nom l’indique, un dérivé du célèbre réseau social mais à destination des enfants de moins de 13 ans. Les changements majeurs par rapport à la version classique concernent le contenu et les fonctionnalités qui seront adaptés à l’âge des utilisateurs ainsi que l’absence de pubs. Et, évidemment, les parents devront donner leur autorisation et auront un certain contrôle sur les images auxquelles leurs enfants seront confrontés.

Mais Adam Mosseri, patron d’Instagram, a signalé ce lundi que le projet était momentanément mis en pause. « Nous pensons que créer Instagram Kids est la bonne chose à faire, mais nous suspendons le travail. Nous utiliserons cette période pour travailler avec les parents, les experts et les décideurs politiques afin de démontrer la valeur et la nécessité de ce produit », explique-t-il.

Des effets néfastes sur les adolescents

Il faut préciser que cette idée a suscité de nombreuses réactions négatives, particulièrement outre-Atlantique où beaucoup de parents se sont inquiétés des conséquences de cette plateforme sur leurs enfants.

Parallèlement, mi-septembre, le Wall Street Journal a publié les résultats d’une enquête sur l’impact de Facebook, et notamment d’Instagram, sur la santé mentale des jeunes. Il en ressort que ces réseaux sociaux peuvent avoir des effets dramatiques sur les adolescents, notamment en les faisant complexer sur leur corps ou, dans le pire des cas, en leur donnant des idées suicidaires.

En réaction à ces résultats, trois sénateurs démocrates américains ont adressé une requête à Mark Zuckerberg, président de Facebook, en le priant d’ «  abandonner tout projet de plateforme pour les enfants ou les adolescents (…). Nous nous ­inquiétons du fait que vous ne cessez d’échouer dans votre obligation de protection de vos jeunes ­utilisateurs ».

Une audition à ce sujet aura lieu ce jeudi au Sénat américain et Antigone Davis, responsable de la sûreté chez Facebook, sera amenée à témoigner.

Instagram n’annule pas le projet mais le repousse

Adam Mosseri a répondu à cette enquête du Wall Street Journal en déclarant : « Le projet a fuité bien avant que nous sachions ce qu’il serait. Les gens craignaient le pire, et nous avions peu de réponses à ce stade. Les récents articles du Wall Street Journal ont généré une inquiétude encore plus grande. Il est clair que nous devons prendre plus de temps sur ce projet ».

Instagram Kids n’est donc pas annulé, il est retardé afin de proposer un projet construit et solide, mettant au centre de ses préoccupations la sécurité des jeunes. Adam Mosseri ne veut pas nier la présence des adolescents sur Internet et souhaite de ce fait leur offrir un espace protégé.