Une ASBL accompagne les associations dans leur digitalisation

SOCIALWare veut augmenter l’impact des associations par la technologie avec des “offres de produits et services informatiques“.

SOCIALWare existe depuis bientôt 15 ans, explique Antonio Tiani qui est program manager dans l’ASBL. La structure tente de pallier le manque de moyen des associations avec des offres de produits informatiques à prix réduits.

Le concept

La plupart des produits qui sont distribués se sont plutôt des programmes, donc des logiciels“, précise Antonio Tiani. Les associations peuvent créer un profil gratuit sur leur site, “en fonction de leur secteur d’activité, elles ont droit à tel ou tel programme de donation“. SOCIALWare propose plus de vingt programmes de donation, “elles peuvent aussi recevoir du matériel“, explique Antonio Tiani.

L’exemple le plus classique, c’est la suite office, pour la version 2019“, selon Antonio Tiani. “Via notre programme une association peut l’avoir pour 30 euros“, explique-t-il.

Équiper les associations c’est bien, distribuer c’est bien, si c’est gratuit c’est encore mieux, mais si elle ne peuvent pas les utiliser ou bien elles ne savent pas les installer, ça ne sert pas à grand chose“, souligne-t-il. L’ASBL s’associe à des acteurs locaux qui sont capables de faire des installations ou de donner des formations. “En Belgique nous travaillons avec DAMNET, ce sont des ingénieurs IT qui sont capables de faire des installations, de donner des cours sur des logiciels spécifiques, du dépannage etc“, explique Antonio Tiani.

Le réseau

SOCIALWare fait partie du réseau mondial TechSoup. La maison-mère se trouve à San Francisco. Le réseau aurait aidé plus d’1.3 million d’associations, avec une présence dans 236 pays, selon le site de SOCIALWare.
Au BeLux, 16 000 associations sont inscrites, avec 600 000 produits distribués. Ce qui représente 160 000 000 euros d’économies pour ces associations, selon les chiffres annoncés par SOCIALWare.

SOCIALWare n’a pas de partenariat direct avec Microsoft par exemple : “les règles sont définies au niveau mondial, les maisons-mères de Microsoft vont négocier avec notre antenne ou notre maison-mère“. L’ASBL peut trouver des partenaires également : “au niveau local on peut tout à fait négocier avec des entreprises belges IT qui souhaiteraient aider le secteur“.