Huawei lancera la bêta de son OS, Harmony, le 18 décembre

Selon un employé de Huawei, la bêta du nouveau système d’exploitation de Huawei sera lancée le 18 décembre. Mais elle sera uniquement accessible aux développeurs.

Si l’on se fie à la stratégie adoptée par le constructeur chinois, le futur de Huawei s’écrira sans Google. Au travers d’un post sur le réseau social Weibo, un employé de Huawei a indiqué que la version bêta de son nouveau système d’exploitation, Harmony OS, sera lancée le 18 décembre. Celle-ci sera dans un premier temps uniquement accessible aux développeurs, certains utilisateurs pourront bénéficier de la mise à niveau de leurs appareils Huawei au cours du 1er trimestre 2021. 

D’après Wang Chenglu, président du département logiciel pour les activités grand public de Huawei, 90% des modèles actuellement sur le marché pourront bénéficier de la mise à niveau en 2021. Quant à la bêta publique d’Harmony OS, cette dernière sera déployée courant du mois d’avril 2021.

Harmony OS, l’arme logiciel de Huawei

Pour rappel, Harmony OS sera le nouveau système d’exploitation (OS) des appareils Huawei. Contrairement à Android et iOS, cet OS se veut multiplateforme c’est-à-dire qu’il sera supporté par tout un ensemble d’appareils : lampes connectées, smartphones, ordinateurs, montres connectées… De plus, il ne se base plus sur Android open source. Tout comme Google avec son projet Fuschia, l’idée avec Harmony OS est de développer un écosystème complet. 

Grâce à ce nouvel OS, les développeurs n’auront alors qu’à développer une seule fois leur application afin qu’elle soit compatible avec l’ensemble des appareils utilisant Harmony OS. Selon Huawei, l’application sera capable de s’adapter à la machine sur laquelle elle est affichée.

Le développement d’Harmony OS a débuté en 2012, bien avant l’officialisation de l’embargo américain. Cependant, ce dernier a accéléré le déploiement de l’OS afin que Huawei ne soit plus dépendant de logiciels américains pour son activité. Dans la même veine, le groupe chinois ambitionne de produire des solutions hardware n’étant pas sous le coup des sanctions étasuniennes.

S’éloigner toujours plus de l’oncle Sam

Pour poursuivre sereinement son activité, Huawei compte donc énormément sur ce système d’exploitation. Même si la victoire de Joe Biden aux élections américaines laisse entrevoir un possible assouplissement des sanctions, Huawei poursuit son éloignement avec Android et ne prévoit pas de revenir en arrière.

D’ici à 2021, Huawei continuera de vendre des appareils avec les Huawei Mobile Services (fonctionnant sous Android open source). Mais l’année prochaine, nous risquons de voir débarquer deux types de produits Huawei : ceux tournant sous Android avec les Huawei Mobile Services et ceux avec Harmony OS.