Après avoir ressorti World of Warcraft premier du nom, Blizzard s’est lancé dans le remaster d’un autre de ses titres cultes ; Warcraft 3 : Reign of Chaos, un jeu de stratégie en temps réel qui était parvenu à séduire un large public à sa sortie en 2002. 

Avant de s’illustrer dans le merveilleux monde des MMORPG, Warcraft était avant tout une série de jeux de stratégie. Le troisième volet de la saga Warcraft avait marqué un tournant dans la série déjà fort appréciée. Warcraft 3 : Reign of Chaos apportait de nombreuses nouveautés qui ont largement enrichi l’expérience de jeu, faisant de lui un incontournable du genre, à l’époque. Avec cet épisode, Blizzard intégrait de nouvelles races de personnages, les Elfes de la nuit et les Morts-vivants et revoyait entièrement le moteur du jeu, qui passait à la 3D. Mais Warcraft 3 introduisait surtout un système de héros inspiré des jeux de rôles. Le joueur faisait évoluer ses troupes mais devait également veiller à utiliser les talents de ses héros pour remporter la partie.

À la sortie du jeu, les critiques sont particulièrement enthousiastes, tant du côté des journalistes que des joueurs, et les souvenirs qu’en a gardé la communauté de gamers sont toujours aussi positifs. De quoi pousser Blizzard à nous livrer un remaster.

Un univers qui n’a pas pris une ride

L’univers est toujours aussi plaisant et riche.

Warcraft 3 Reforged nous plonge au cœur d’Azeroth, un monde médiéval fantastique envahi par les Orcs dans les précédents volets de la série. Les Humains et eux se livraient à une énième bataille lorsqu’une nouvelle menace est apparue dans le ciel. La campagne se découpe en 9 chapitres ; les 5 originaux avec le premier servant de tutoriel et les 4 de l’extension The Frozen Throne sortie en 2003. Chaque campagne permet de réaliser des dizaines de missions qui vous apprendront à gérer au mieux les mécanismes de jeu de Warcraft 3 Reforged, tout en nous plongeant dans l’histoire du jeu.

Les 4 premières campagnes mettent le joueur à la tête d’une race de personnage ce qui lui permet de se familiariser avec chacune d’entre elles. À noter que tous les chapitres sont liés les uns aux autres. Si certains joueurs préfèrent se lancer à corps perdu dans le multijoueur, les campagnes sont tout de même un excellent moyen d’appréhender les mécanismes de jeu et d’affiner ses stratégies.

La progression dans la campagne est fun et prenante.

Le jeu nous plonge donc au cœur des différentes tensions qui lient les 4 races qui peuplent Azeroth. On y découvre le destin tragique de certains personnages, le retournement de veste d’autres, mais aussi plusieurs menaces qui viendront s’abattre sur nos héros.

Le jeu livre une histoire tout aussi complexe et prenante que l’original qui rendra nostalgiques les joueurs de Reign of Chaos et qui captivera sans difficulté les nouveaux venus.

Le scénario complexe du jeu se traduit assez bien au niveau du gameplay, proposant une multitude de missions qui vont de batailles épiques à la protection d’un camp. On se laisse embarquer par cette riche campagne. Et pour ceux qui ne s’inquiètent pas trop de l’histoire, les missions se révèlent assez consistantes pour les occuper. D’ailleurs, certaines d’entre elles ont été retravaillées ce qui apporte un peu de renouveau pour les vieux joueurs.

Un RPS mythique

Globalement, l’expérience de jeu est toujours aussi plaisante.

Mais ne l’oublions pas, Warcraft 3 Reforged est un jeu de stratégie en temps réel qui intègre également des éléments RPG avec la présence de héros. Au lieu de diriger simplement ses unités, le joueur pourra passer un certain temps à faire progresser son héros. Celui-ci pourra apprendre de nouveaux sorts et de nouvelles compétences ce qui le rendra plus efficace. Chaque camp peut disposer de jusqu’à 3 héros et chaque race dispose de ses propres attaques et spécificités. Ainsi, le Paladin peut guérir ses équipiers, tandis que le Long-Voyant des Orcs lance des sorts. En massacrant des ennemis, le joueur pourra récupérer des pièces d’équipements, mais aussi des objets consommables.

Warcraft 3 Reforged propose donc une double expérience de jeu, à la fois RPG et RTS, et ces dernières sont intrinsèquement liées puisque plus les héros seront forts, plus vous serez efficace au combat avec vos troupes.

Pour ce qui est de l’aspect jeu de stratégie, on retrouve les bases du genre avec la collecte de ressources qui s’articule avant tout autour de l’or et du bois.

On retrouve également la sphère construction dans ce TPS. Pour développer ses unités et sa puissance, le joueur devra mettre un point d’honneur à construire différents bâtiments utiles à la bataille. Chaque race de personnages disposera de ses propres bâtiments, mais aussi de ses différentes logiques pour ramasser du bois ou extraire de l’or. Par exemple, avec les Morts-vivants, il faudra préalablement hanter une caverne avant d’en extraire son précieux métal. Les Elfes de la nuit récoltent du bois en respectant la nature, etc. Au joueur de découvrir quelle race il préfère. Au fur et à mesure de vos constructions, vous pourrez agrandir vos bâtiments, ainsi que vos troupes histoire de le rendre plus efficace.

Dix-huit ans après, la campagne se révèle au final tout aussi plaisante qu’à l’époque, et ce, même si presque rien n’a changé. Le matériau de base étant très bon, la petite cure de jouvence dont a profité Warcraft 3 ne lui a fait que du bien à ce niveau.

Un multijoueur qui perd de sa richesse

Le constat est moins positif du côté du multijoueur. En effet, celui-ci a perdu plusieurs éléments phares qui avaient fait le succès de l’original. Ainsi, on se retrouve face à un menu qui ne propose qu’un type de mode multijoueur ; la confrontation à 1 contre 1, 2 contre 2, et du chacun pour soi. Il n’est plus possible de s’affronter par clan ni de faire appel au ladder pour équilibrer les parties. Ce système permettait effectivement de faire correspondre des joueurs d’expérience similaire afin que la bataille se fasse à armes plus ou moins égales. Il n’est pas forcément intéressant d’affronter un nouveau venu quand on a 25 parties gagnées à son actif. Le challenge n’est pas le même et l’absence de ce système est bien regrettable. Il est assez rare qu’un remaster offre moins de possibilités que l’original. Normalement, c’est l’inverse. Fort heureusement, Blizzard a indiqué que les deux éléments manquants pourraient faire leur apparition via une mise à jour prochaine, mais cela n’empêche que c’est dommage pour le lancement du jeu.

Des mods signés Blizzard

Si le mode multijoueur perd quelques plumes, Warcraft 3 Reforged propose tout de même toujours son système de parties personnalisées. Les joueurs peuvent lancer des parties comme ils le souhaitent, à partir des cartes existantes, mais aussi en créant leur propre univers. Un autre point qui avait fait le succès du jeu. D’ailleurs, les possibilités sont tout aussi riches dans ce remaster, mais il y a tout de même un aspect qui coince.

Blizzard a annoncé que les mods créés par la communauté seraient sa seule et unique propriété. Une politique qui s’est attirée les foudres de la communauté de joueurs. Pire encore, les mods créés sur l’original ne fonctionnent pas sur le nouveau, et ce, malgré le fait que Warcraft 3 premier du nom ne soit plus proposé à l’achat sur le site de Blizzard.

Dans les faits, le système fonctionne toujours bien, mais on ne peut s’empêcher d’avoir un goût amer face à la politique mise en place par Blizzard.

Promesses non tenues

Le jeu a gagné en détails et en texture. Visuellement, le remaster est une réussite.

Côté technique, Blizzard a opté pour des retouches assez légères, proposant des graphismes améliorés sans pour autant trahir le matériau de base. On se retrouve donc face à un jeu très similaire à l’original mais malheureusement loin des standards actuels. Le design est moins polygoneux. Le jeu a gagné en détails que ça soit dans les décors ou dans les personnages, ainsi qu’en textures et ce n’est pas du luxe. Visuellement, le tout est plus joli, même si tout est loin d’être parfait.

Dans autre côté, les animations des personnages, des décors et des batailles semblent avoir été quelque peu ignorées par les développeurs. Une sorte d’inégalité qui déçoit fatalement. D’ailleurs, on n’est jamais à l’abri de ralentissements et de bugs divers et variés. On aurait également apprécié que le système de pathfinding soit revu et corrigé pour l’occasion… comme cela a été le cas notamment dans le remaster d’Age of Empires 2.

Pour finir sur l’aspect visuel, on soulignera que Blizzard n’a pas vraiment tenu sa promesse faite lors de la BlizzCon 2018. Si la cinématique d’introduction nous en met plein les yeux, ce n’est pas le cas des autres qui ont simplement été améliorées, mais qui s’éloignent grandement de ce qui avait été présenté lors de la conférence de Blizzard en 2018.

Côté sonore, les voix des personnages ont été réenregistrées. Ici, rien à redire, le doublage fonctionne parfaitement et colle aux situations. Même constat au niveau de l’ambiance sonore et du bruitage, on est bien dans un cadre médiéval fantastique. Certains fans de l’original pourraient être déçus de ne pouvoir choisir entre les doubles doublages.

Conclusion

Dix-huit ans après, Blizzard offre une seconde vie à l’un de ses titres les plus cultes : Warcraft 3 : Reign of Chaos. Malheureusement, on ne peut pas s’empêcher de se sentir floué par ce que propose l’éditeur. Le jeu de stratégie en temps réel, si séduisant en son temps avec ses mécanismes hérités des RPG, son univers heroic-fantasy, son scénario si riche, ses héros et ses mods multijoueurs, revient d’entre les morts avec quelques jolis traumatismes… Le jeu original a été amputé de son système de clans et de ladders en multijoueur. Le plus gros reprocha qu’on fera à ce remaster concerne toutefois la partie mods, avec une nouvelle politique de la part de l’éditeur qui pourrait bien faire fuire tous les fans. Côté technique, le remaster ne séduit également qu’à moitié avec des modèles joliment remis au goût du jour, mais un travers de remasterisation bâclé sur plusieurs aspects. 

Warcraft 3 Reforged

6.3

Gameplay

8.0/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

6.0/10

Bande son

6.5/10

Finition

4.0/10

Les + :

  • Les modèles 3D revus
  • Une expérience de jeu toujours aussi plaisante
  • Une belle durée de vie (campagne, multijoueur, parties personnalisables)
  • L'extension The Frozen Throne est de la partie

Les - :

  • Des options multijoueurs ont disparu (Ladder, système de clan)
  • Un travail de remasterisation trop léger
  • Les mods enterrés
  • Un peu cher pour un remaster aussi léger...