Gros succès sur PC, le dernier volet de la franchise Civilization s’invite sur Switch, pour le plus grand bonheur des amateurs de jeux de gestion et de stratégie.

Comme Age of Empires, Civilization figure au panthéon des franchises de jeux de stratégie les plus populaires sur PC. La franchise, déjà déclinée sur consoles avec l’épisode “Revolution”, tente une nouvelle incursion, sur Switch uniquement, avec un portage en bonne et due forme du dernier volet de la saga.

Et étonnamment, la formule fonctionne plutôt bien. Riche en contenu et en menus, le jeu de Firaxis n’était pas le plus facile à porter sur une console de jeu. Le studio de développement s’en est pourtant très bien sorti grâce à des raccourcis associés aux gâchettes des joy-con et un usage intelligent des contrôles tactiles. Que ce soit en dock ou en mode nomade, Civilization VI reste parfaitement jouable sur Switch. Certes, il restera plus confortable d’y jouer sur son PC, mais à défaut d’une machine suffisamment puissante, ce portage sur Switch fera parfaitement l’affaire!

Si le gameplay du jeu s’adapte parfaitement à la machine, le contenu de cette édition reste malheureusement très maigre. L’extension Rise & Fall n’est pas proposée et le mode multijoueur en ligne est aux abonnés absents. Bien qu’il propose un mode multijoueur sur un seul écran, Civilization VI se positionne principalement comme un titre solo sur la console de Nintendo. Dommage, dans la mesure où le jeu est vendu prix plein par Nintendo.

En dehors de cela, difficile de trouver quoi que ce soit à redire sur un portage qui reste très séduisant. Les commandes fonctionnent parfaitement sur Switch, le contenu du jeu reste très généreux, la bande sonore est efficace et à défaut d’être une claque graphique, le titre se révèle plutôt joli avec ses personnages cartoonesques et son univers très coloré. Seul bémol : les temps de chargement peuvent être très longs.

Civilization VI sur Switch hérite donc des mêmes qualités et défauts que la version du jeu sortie sur PC. Les nouveaux venus auront sans doute du mal à maîtriser les mécanismes du jeu, la faute à l’absence de vrai didacticiel et à des mécanismes de jeu très particuliers pour un jeu de gestion & stratégie. Les habitués nageront eux en territoire connu. Globalement, Civilization VI est sans aucun doute l’un des meilleurs volets de la série. Le jeu de Firaxis séduit par son gameplay très riche et son déroulement au tour par tour.

Très différent d’un Age of Empires, qui se joue en temps réel et se concentre davantage sur la gestion des troupes, Civilization propose au joueur de gérer tous les aspects de la construction de son empire, de la création de troupes aux combats, en passant par le développement de nouvelles technologies, la gestion de la diplomatie et la gestion des ressources. La prise en main du jeu reste toutefois très particulière, puisque le joueur ne peut ici réaliser qu’un certain nombre d’actions durant son tour – déplacer un groupe d’unités d’un ou deux hexagones, lancer la construction d’un bâtiment ou un recrutement -.

Très complet, le jeu de Firaxis n’en reste pas moins très lent à jouer et s’adresse par conséquent à un public de passionnés. Pour faire prospérer sa cité, le joueur devra prendre en compte une multitude d’aspects. Rester alerte durant la partie est donc indispensable. Car pour remporter la partie, le joueur devra faire prospérer son empire à travers le temps, passant d’une vulgaire tribu de sauvages à un empire futuriste en l’espace de quelques heures de jeu.

Si de nombreux aspects du jeu sont survolés – les combats paraîtront simplistes aux yeux des habitués de RTS, la diplomatie se limite souvent à quelques choix de réponses dans des bulles de dialogues -, Civilization 6 séduit avant tout par la richesse de son gameplay. Finalement très proche d’un jeu de société, le titre de Firaxis a le mérite d’offrir une expérience de jeu solide, divertissante et surtout très riche, et n’aura sans doute aucun mal à tenir les joueurs passionnés de gestion scotchés à leur manette durant plusieurs dizaines d’heures de jeu…

Conclusion

Fidèle à l’original, sorti sur PC, ce portage du jeu sur Switch est toutefois amputé du mode multijoueur en ligne du titre et de l’extension Rise & Fall, qu’on aurait pourtant apprécié voir livrée en bundle avec le jeu, le titre étant facturé au prix plein sur Switch. S’il déçoit un peu au niveau de son contenu, ce portage n’en reste pas moins une très belle réussite, avec son gameplay très riche – brillamment adapté aux contrôles de la Switch -, ses cartes gigantesques et son univers coloré. Sans aucun doute, Civilization VI est le meilleur jeu de gestion que vous retrouverez sur Switch. Mieux vaut toutefois s’y essayer avant de craquer, la prise en main très particulière de la série réservant le titre à un public de passionnés.

Civilization VI

7.1

Gameplay

8.0/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

6.5/10

Bande son

7.0/10

Finition

7.0/10

Les + :

  • Une prise en main adaptée à la Switch
  • Le jeu conserve toute la richesse de son gameplay
  • Une solide durée de vie en solo
  • L'un des meilleurs épisodes de la saga

Les - :

  • Pas de multijoueur en ligne sur Switch
  • L'extension Rise & Fall pas comprise
  • L'interface est vraiment très chargée sur Switch
  • Visuellement pas joli joli
  • Des temps de chargement très longs