Selon un rapport du site Military.com, l’armée américaine aurait décidé de mettre un terme au contrat qui la liait à Boston Dynamics, la filiale de Google spécialisée dans la robotique. Les robots développés par Boston Dynamics seraient en effet trop “bruyants” pour être utilisés sur le terrain.

bostondy

Conçu par Boston Dynamics pour le compte de l’armée américaine, le robot LS3 était capable de se mouvoir de manière autonome et de répondre à des ordres basiques qui lui étaient donnés vocalement. Il ne s’agissait pas à proprement parler d’une arme de guerre mais plutôt d’un soutien logistique, destiné à transporter de l’armement ou du matériel, pour une charge maximale de 180 kilos.

Si le projet était ambitieux, il n’a malheureusement pas porté ses fruits, la faute au bruit généré par les déplacements du robot, qui risquait de compromettre la sécurité des Marines sur le terrain. Testé durant plusieurs mois sur le terrain, le robot de Google n’a pas vraiment convaincu les Marines au cours de ses quelques opérations.

Boston Dynamics était pourtant parvenu à proposer une version plus petite du robot, qui ne faisait pratiquement pas de bruit, mais qui n’était malheureusement capable de porter qu’une charge minime, inférieure à 20 kilos. Visiblement, les technologies actuelles ne permettent pas la conception d’un robot de soutien logistique qui puisse être d’une quelconque utilité sur le terrain. La vidéo du quadrupède en action reste néanmoins très impressionnante à visionner…