Selon le New York Times, Uber préparerait aujourd’hui une nouvelle levée de fonds d’un milliard de dollars. La startup américaine, qui ne s’est pas encore lancée en bourse, chercherait à développer ses activités à l’étranger tout en investissant massivement dans la recherche et le développement. Elle pourrait être dès la fin décembre la startup la plus chère du monde, avec une valorisation qui atteindrait les 70 milliards de dollars.

Crédit photo : AFP
Crédit photo : AFP

N’en déplaise aux taxis, Uber se porte bien, très bien même puisque la startup américaine a récemment franchi une valorisation de 50 milliards de dollars. Il y a deux mois, la startup avait levé 1,2 milliard de dollars auprès du géant chinois Baidu. Aujourd’hui, le New-York Times indique qu’elle serait sur le point de boucler une nouvelle levée de fonds d’un milliard de dollars… Cet argent servirait à développer les activités du groupe américain à l’étranger, mais aussi à financer la recherche & le développement de ses fameuses voitures autonomes.

Si la nouvelle levée de fonds venait à se confirmer, Uber deviendrait d’ici la fin de l’année la startup la plus chère du monde, puisqu’elle atteindrait une valorisation de 60 à 70 milliards de dollars. Un montant astronomique qui témoigne surtout de l’énorme potentiel du service, toujours boudé par la législation européenne.

Reste à présent à savoir quand et surtout de quelle manière la startup annoncera son entrée en bourse.