Microsoft a dévoilé à l’occasion d’un événement presse organisé à New-York sa nouvelle montre connectée, le Microsoft Band.

Crédit photo : The Verge
Crédit photo : The Verge

Reprenant le nom de son ainé, le Band corrige la plupart des défauts de son prédécesseur en améliorant à la fois les performances et le look du bracelet connecté.

Au niveau du design tout d’abord, Microsoft a opté pour un écran incurvé qui donne au Band un look assez proche de celui du Gear Fit. Ultra-résistant, le verre qui recouvre l’écran du Band est fabriqué par Corning. Beaucoup plus fine que le Band de première génération, cette seconde version a également le mérite d’être plus élégante. Si le design n’est pas encore parfait, Microsoft semble se rapprocher de son objectif et devrait parvenir à séduire sans trop de difficulté les nombreux utilisateurs déçus des bracelets de ses concurrents, Fitbit et Jawbone.

Pour vendre son bracelet, Microsoft compte bien sûr sur les spécificités du bracelet, qui embarque plus de capteurs que n’importe quel autre bracelet connecté, et notamment un système de géolocalisation qui permet au sportif de partir courir sans devoir emmener avec lui son smartphone. Parfaitement autonome, le Band 2 va beaucoup plus loin que les trackers d’activité puisqu’il permet également d’accéder à ses notifications, d’interagir avec Cortana, de payer son café chez Starbucks ou de commander une navette avec Über.

Côté autonomie, Microsoft promet 48 heures de batterie avec une seule charge.

Compatible avec les terminaux sous Android, iOS et Windows, l’accessoire devrait être disponible dans les pays anglo-saxons aux alentours du 30 octobre, au tarif de 249$. Microsoft n’a malheureusement pas indiqué s’il comptait également commercialiser cette seconde version sous d’autres latitudes.