C’était attendu et désormais officiel, la boutique en ligne du constructeur chinois Xiaomi va s’ouvrir aux États-Unis et à l’Europe (Allemagne, France et Royaume-Uni) à partir des 1er et 2 juin 2015. Xiaomi, premier vendeur de smartphones en Chine en 2014, va dans un premier temps y vendre ses accessoires avant d’y proposer ses fameux smartphones.

mi

Le Mi Store va donc être accessible aux États-Unis dès le 1er juin à 19h (heure du Pacifique) puis en Europe le lendemain à 13h. Dans un premier temps, la boutique se limitera à quelques accessoires comme les batteries, les casques ou encore les bracelets connectés.

L’ensemble des produits sera directement expédié depuis la Chine, avec possibilité de retour en cas de soucis. C’est la première fois que Xiaomi s’ouvre officiellement à l’Amérique du Nord et à l’Europe, malgré quelques boutiques non officielles proposant leurs produits, y compris smartphones et tablettes.

Une incroyable success-story

D’abord éditeur de la distribution libre du système MIUI, dérivé d’Android, Xiaomi sort son premier smartphone, le Mi 1 fin 2011. Sous l’impulsion du Brésilien Hugo Barra, un ancien responsable d’Android chez Google arrivé à l’été 2013, Xiaomi entame alors un spectaculaire essor. Rien que cette année-là, la start-up vend déjà 18,7 millions de smartphones, quasi exclusivement en Asie. Un an plus tard, elle revendique plus de 61 millions d’unités vendues, soit des ventes multipliées par plus de trois en un an seulement.

Pour 2015, l’objectif de Xiaomi est de franchir la barre symbolique des 100 millions de smartphones vendus dans le monde et de se faire définitivement un nom hors de l’Asie, d’où l’ouverture de sa boutique sur d’autres continents après avoir dans un premier temps visé des marchés porteurs comme l’Inde ou le Brésil.

Xiaomi est devenu en 2014 le premier vendeur de smartphones en Chine avec une part de marché de 12,5%, devant Samsung, Lenovo ou encore Apple, selon les derniers chiffres du cabinet IDC. Rien que sur le 4e trimestre de l’année, Xiaomi concentre 13,7% de part de marché et arrive même à devancer Apple qui atteint pourtant un niveau de ventes historiques en Chine avec les ventes de son nouvel iPhone 6.

AFP