L’opérateur fixe, créé par Base, souffle la première bougie d’un gâteau relativement léger mais qui satisfait amplement son actionnaire. Le futur est axé sur la qualité de l’offre.

snow-1year
Pas encore la neige éternelle mais peut-être l’abominable homme des neiges…

Il y a donc un an que Snow a débuté ses activités commerciales en Belgique avec une proposition simple: la télévision digitale, l’internet haut débit et le téléphone fixe pour 39 euros par mois. L’astuce réside dans une multitude d’options pour ceux qui souhaitent davantage de chaînes et des services supplémentaires tels que le second écran, des appels illimités ou une vitesse de surf plus élevée. Jusqu’à présent, 25.000 consommateurs ont été séduits par la formule low-cost et 5.000 attendent une connexion au réseau. Pus de 94% des raccordements sont directement opérationnels. Cependant, l’entreprise est consciente des quelques difficultés techniques rencontrées dans ses premiers moments de vie et promet de « continuer à améliorer sans cesse la qualité de ses services : qualité de l’offre de chaînes et de films, mais aussi qualité de la vente, de l’installation et du service client ».

93% des utilisateurs Snow disposent de l’offre triple tandis que les 7% restants se contentent de deux services.

Le site Snow.be aurait rencontré pas moins de 100.000 visiteurs durant le mois de janvier, ce qui pousse l’opérateur à « tabler sur une croissance régulière et durable de sa clientèle ». Si l’initiative enregistre des performances industrielles mesurées, Base Company ne dévoile rien de ses plans pour éventuellement augmenter la cadence d’acquisition des clients et rappelle simplement les tarifs à la hausse de ses concurrents. La filiale de KPN devra sortir d’autres arguments pour atteindre et dépasser le premier pour-cent de parts de marché en Belgique. Il semble évident que la firme ne se contentera pas d’une progression si faible dans le secteur fixe.

On en parle sur le forum