La publicité représente aujourd’hui le revenu principal de Facebook. Confronté à des micro-logiciels qui permettent de bloquer l’affichage publicitaire, le réseau social semble prêt à tout pour défendre son modèle économique…

© AFP
© AFP

Depuis quelques semaines maintenant, Facebook est confronté à un nouveau phénomène que le réseau social a visiblement beaucoup de mal à gérer… Des développeurs indépendants proposent aux membres du réseau social de bloquer l’affichage publicitaire en utilisant des petites applications liées au profil Facebook de l’utilisateur.

En quelques clics, l’utilisateur peut prendre le contrôle de l’affichage publicitaire, filtrer les campagnes et réduire le nombre d’encarts dans son flux d’actualité.

Le réseau social, qui tire la plupart de ses revenus des campagnes publicitaires, n’a pas tardé à réagir à la polémique en supprimant la page Facebook de Social Fixer, qui était déjà utilisée par un peu plus d’un million d’internautes. Offusqué, le créateur de l’application a mis sous le feu des projecteurs sa mésaventure dans les médias américains, en soulignant que Facebook avait fermé sa page en évoquant le “spam”. Une “erreur” que Facebook a finalement reconnue sur le site Buzzfeed, avant de revenir à la charge en apportant une explication plus plausible avec la violation des conditions d’utilisation.

Pour éviter de se retrouver devant les tribunaux, le créateur de Social Fixer a décidé de supprimer le service. Une décision directement liée aux intimidations de Facebook, qui impose un régime presque dictatorial aux développeurs d’applications sur sa plate-forme. F.B. Purity, un autre outil permettant de contrôler son propre compte Facebook devrait également bientôt disparaître des radars pour des raisons similaires…

On en parle sur le forum.

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une vrai pollution, un vrai fléau, comme si de nos jours nous avions besoins de “publicité” pour acheter…. les budgets sont de plus en plus serrés et trop de “pub” (pour ma pars) me fais reculer mes actes d’achats, stop la pub s’il vous plait.

Comments are closed.