Selon le cabinet d’études Distimo, La plate-forme de Google compterait 400 000 applications actives un peu plus de 3 ans après sa création. Un chiffre impressionnant même si l’Android Market  reste encore derrière l’App Store en nombre d’applications et en termes de rentabilité.

Par le principe de la loi de cause à effet, l’évolution de l’Android Market est parfaitement logique. En effet, avec le succès d’Android à travers le monde (l’OS est devenu la première plate-forme de smartphone de la planète), le développement de l’Android Market s’est accélèré.

Ainsi, selon Distimo, le magasin androidien vient de passer le cap des 400 000 applications actives disponibles. Sacré performance, puisque ce cap est atteint 39 mois seulement après l’ouverture de la plate-forme, le 22 octobre 2008. De son côté, l’App Store d’Apple compte à ce jour 530 000 applications actives.

Et on observe une véritable frénésie de la part des développeurs pour l’OS mobile surtout ces 8 derniers mois, durant lesquels pas moins de 200.000 applications ont été ajoutées sur l’Android Market. On compte désormais 100 000 éditeurs qui ont en moyenne chacun 4,1 applications dans la boutique en ligne.

Un autre chiffre est également intéressant : 68% des applis de la boutique du petit robot vert sont gratuites. Une proportion qui pourrait encore augmenter grâce au modèle freemium qui permet de faire co-exister une version gratuite de application pour un usage standard avec une version payante dotée de fonctionnalités plus étendues.

Ainsi, au niveau de la rentabilité l’App Store tire son épingle du jeu. La boutique de la pomme devrait générer en 2011 près de 3 milliards de dollars de revenus, soit une hausse de 92% par rapport à l’an dernier. Alors que pour sa part, l’Android Market qui devait réaliser 1,5 milliard de dollars de chiffre d’affaires en 2011 ne parviendra pas à ce seuil avant 2016.

Source : businessmobile.fr