Le géant coréen présentait hier son nouveau Galaxy S20 ainsi qu’un nouveau smartphone pliable.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les annonces de Samsung de ce mardi 11 février n’ont pas vraiment suscité un très vif engouement du public. A l’occasion d’une nouvelle keynote, le géant coréen a dévoilé son nouveau porte-étendard, le Galaxy S20, ainsi qu’un smartphone flexible qui reprend le format des téléphones à clapet du début des années 2000.

Seulement voilà, s’il y a quelques années encore, la moindre annonce du groupe coréen faisait trembler toute l’industrie, l’annonce du Galaxy S20 n’aura généré que des réactions modérées. Et pour cause puisque le nouveau smartphone de Samsung n’a pratiquement aucune nouvelle fonctionnalité à mettre en avant et récupère même une fiche technique pratiquement identique à celle de son ancêtre. Il est équipé d’un écran de 120 Hz, d’un zoom hybride 3x et est capable de filmer en 8K à 30 images par seconde et c’est à près tout. La seule réelle nouvelle feature intéressante concerne le capteur à 100 mégapixels de la variante haut de gamme du smartphone, le Galaxy S20 Ultra, un modèle qui sera vendu 1349€ en magasin.

A côté de cela, Samsung a présenté de nouveaux écouteurs et un nouveau smartphone “pliable”, qui adopte un format plus classique puisqu’il s’inspire des téléphones à clapet du début des années 2000. L’appareil se plie en deux, sur lui même. Et cette feature est facturée – accrochez-vous – 1.400$. Côté fiche technique, rien d’impressionnant non plus. A vrai dire, c’est même tout le contraire puisque l’appareil est équipé d’un triple capteur de 10 mégapixels – bien loin des 100 mégapixels du S20 Ultra.

Par rapport au précédent modèle flexible de la marque, le Galaxy Z laisse très clairement un goût amer en bouche puisqu’il n’introduit strictement aucune nouvelle fonctionnalité si ce n’est un mode split-screen qui permet de visionner une vidéo tout en accédant aux contrôles de ladite vidéo. Il est vrai que le précédent modèle représentait une certaine prise de risque pour le constructeur, qui a du revoir son design à plusieurs reprises avant de le commercialiser. C’est un fait, les téléphones flexibles auront fait coûler beaucoup d’encre pour des résulats jusqu’à présent très décevants.

C’est un fait, le line-up 2020 de Samsung n’est pas des plus excitants. Même au creux de la vague, Apple était parvenu à générer plus d’enthousiasme dans la presse. Depuis quelques années, on observe un réel ralentissement au niveau de l’innovation chez le géant coréen. Les géants chinois ont très clairement volé la vedette à Samsung en lançant les nouvelles innovations parfois plusieurs mois avant leur rival, qui se contente aujourd’hui de suivre le courant. A vrai dire, le format très particulier du Galaxy Z n’est même pas une création originale de Samsung puisque Motorola avait déjà présenté il y a quelques mois un modèle similaire, déjà en vente dans le commerce.

Si le constructeur coréen reste un acteur incontournable du secteur, il ne fait plus rêver personne aujourd’hui. Ses smartphones sont bons, mais ils n’introduisent plus rien de neuf. Le facteur “wow” a totalement disparu. Il faut dire que les scandales n’ont pas épargné l’entreprise. Des Galaxy Note “explosifs” au modèle pliable victime d’un défaut de fabrication, en passant par les déboires des dirigeants de l’entreprise…