2016 aura décidément été une grande cuvée pour les abonnés de Netflix. De Stranger Things à Black Mirror, en passant par The Crown et le retour de Gilmore Girls, l’année aura été rythmée par les sorties de nombreuses séries cultes sur le service de streaming, qui a multiplié les exclusivités. Pour faire le bilan, la rédaction de Geeko a décidé de dresser son top 10 des contenus originaux de Netflix en 2016. Suivez le guide!

Stranger Things : l’hommage aux 80’s

strangerthings

Série déjà culte auprès des amateurs de science-fiction, Stranger Things est probablement la production Netflix qui a le plus fait parler d’elle en 2016. Hommage au cinéma des années 80, Stranger Things mêle avec brio enquête policière et science-fiction. Fortement influencés par les œuvres de Steven Spielberg, John Carpenter et George Lucas, les frères Duffer signent une œuvre majeure qui tiendra les téléspectateurs scotchés à leur écran du premier au dernier épisode. La série, qui narre la disparition d’un jeune garçon dans un village américain et la quête de ses trois amis et de sa mère (incarnée à l’écran par l’incontournable Wynona Ryder) qui tenteront de lever le voile sur le mystère entourant sa disparition, parvient à développer son propre univers tout en s’inspirant de quelques classiques. Un joli tour de force de la part des deux réalisateurs du show, qui étaient jusqu’ici méconnus du grand public.

The Crown : déjà culte

the crown1

Narrant le règne de la reine Elizabeth 2, The Crown est une série à très gros budget entièrement produite par Netflix et exclusivement diffusée sur le service de streaming du géant américain. Si le scénario se concentre sur la montée sur le trône de celle qui deviendra une personnalité emblématique du vingtième siècle, les scénaristes n’oublient pas de contextualiser la série en démarrant le premier épisode quelques mois avant le décès de George VI, le père d’Elizabeth, en 1952. Le premier ministre Winston Churchill, incarné à l’écran par le grand John Lithgow joue également un rôle principal dans cette première saison d’une série qui aura certainement droit à une seconde saison et sur laquelle Netflix plaçait de gros espoirs…

Daredevil : une seconde saison grandiose

daredevil

Si la première saison de Daredevil n’avait pas fait l’unanimité, la seconde saison du show semble avoir mis d’accord tous les fans de l’univers Marvel. Il faut dire que Netflix avait réuni tous les ingrédients pour nous livrer une saison magistrale en invitant deux personnages secondaires emblématiques – Elektra et le Punisher -, et en revoyant entièrement le rythme de sa série pour miser davantage sur les séquences d’action. Le résultat? Une seconde saison grandiose qui se laisse déguster tout au long de ses 13 épisodes…

Love : la série de Judd Apatow

love

Si elle n’a pas autant fait parler d’elle que les autres séries de Netflix, “Love” n’en demeure pas moins l’un des petits bijoux de cette cuvée 2016. Créée par Judd Apatow, le réalisateur de 40 ans toujours puceau, En cloque mode d’emploi et Funny People, “Love” est une série qui nage à contre-courant en racontant la rencontre entre Gus – un jeune homme atypique – et Mickey – celle qui deviendra la fille de ses rêves. Explorant les difficultés entre les membres de deux sexes opposés à comprendre les sentiments et attentes de l’autre, le réalisateur signe une œuvre magistrale et délicieusement réaliste qui vous scotchera dès le premier épisode.

Gilmore Girls : le retour d’une série culte

gilmore1

Série culte de la chaîne américaine The CW, Gilmore Girls a fait un retour triomphant sur Netflix avec une huitième saison inédite. Le géant du streaming a toutefois opté pour une approche sensiblement différente en découpant sa nouvelle saison en quatre épisodes d’1h30. Une approche originale qui déroutera les fans mais qui a le mérite d’apporter un petit vent de fraîcheur sur la série. Pour le reste, tout le casting de la série originelle s’est réuni pour cette huitième saison, qui, à défaut de faire l’unanimité chez les fans, aura au moins le mérite de répondre à toutes les questions qu’ils se posaient sur Rory et Lorelei!

Narcos : à la poursuite de Pablo Escobar

narcos

Après une première saison magistrale, Netflix nous livre une seconde saison toute aussi réussie de Narcos, sa série narrant la vie du célèbre narcotrafiquant Pablo Escobar. Incarné brillamment par Wagner Moura derrière la caméra, le baron de la drogue colombien met à feu et à sang son pays natal, éliminant tous ceux qui osent se dresser contre lui. Passionnante, la série devrait se poursuivre à travers deux nouvelles saisons, déjà commandées par le service de streaming. Une bonne raison de binge-watcher les deux premières saisons!

Black Mirror : la série des geeks

black mirror season 3

Précédemment diffusée sur la chaîne britannique Channel 4, Black Mirror est une série télévisée qui est vite devenue incontournable aux yeux de tous les amateurs de science-fiction. Récupéré par Netflix, le show qui ne comptait que trois à quatre épisodes par saison, a été entièrement repensé et compte cette année pas moins de six épisodes. Comme pour les anciennes saisons, chaque épisode peut être vu indépendamment des autres, et il n’est pas nécessaire d’avoir visionné les deux premières saisons de la série pour visionner les nouveaux épisodes puisqu’il s’agit en réalité d’une anthologie de science-fiction. Chaque épisode dure entre 45 minutes et 1h30 et présente une vision (souvent très pessimiste) de notre futur, en mettant clairement en avant les dangers des nouvelles technologies. Le petit plus? On retrouve à la direction quelques grands réalisateurs, parmi lesquels Joe Wright, le réalisateur de “Reviens-Moi” et “Orgueil et préjugés”, Dan Trachtenberg, le réalisateur de “10 Cloverfield Lane”, et un petit nouveau, le Belge Jakob Verbruggen – qui avait notamment travaillé sur la série Code 37.

The Fundamentals of Caring : une comédie pas comme les autres

fundamental

Du côté des films, Netflix a également produit quelques jolies exclusivités cette année, avec en tête d’affiche l’excellent Fundamentals of Caring, une comédie touchante qui avait fait ses débuts lors du festival de Sundance. Applaudie par les critiques, la comédie narre la relation qui se crée entre Ben (Paul Rudd), un écrivain à la retraite qui s’est reconverti dans l’assistance aux personnes à mobilité réduite, et Trevor, un jeune homme de 18 ans qui malgré son handicap, sait preuve de beaucoup de sarcasme.

Divines : la surprise made in France

divines1

Applaudi par les critiques du monde entier, le film d’Houda Benyamina fait partie des films les plus marquants de 2016. Touchant, le long-métrage raconte les mésaventures de Dounia et Maimouna, deux jeunes immigrantes vivant sur le territoire français qui vont petit à petit plonger dans les milieux de la drogue. Les deux jeunes femmes montrent ainsi leur rébellion contre le système. Drôles et attachantes, Dounia et Maimouna plongent petit à petit dans un univers qui leur ouvrent les portes de leurs plus grandes fantaisies. Franche réussite, le long métrage d’Houda Benyamina fait partie de ces films dont les droits de distribution ont été rachetés par le service de streaming à l’international.

Tallulah : Ellen Page, star d’un drame indépendant

tallulah

Autre production présentée dans le cadre du festival de Sundance, Tallulah fait partie de ces drames indépendants à tout petit budget (seulement 6 millions de dollars) qui reposent presqu’intégralement sur le jeu d’acteur du rôle principal, et en l’occurrence l’extraordinaire Ellen Page, qui crève l’écran. Le scénario raconte les mésaventures d’une jeune femme à la rue, qui kidnappe l’enfant d’un riche homme d’affaires. Le film n’a cette fois pas été produit directement par Netflix mais racheté par le service de streaming peut après une première diffusion. Une acquisition qui lui a permis de récupérer les droits d’exploitation internationaux d’un film indé de qualité, et d’élargir ainsi son catalogue d’exclusivités… Notons par ailleurs qu’outre Tallulah, Netflix a également fait l’acquisition de plusieurs autres longs-métrages, de qualité malheureusement souvent moins enthousiasmante, à l’image de Spectral par exemple.