Les OnHub, mis au point avec les partenaires techniques Tp-Link et Asus, améliorent la qualité des connexions sans fil. Bluetooth, Weave et ZigBee compris.

google-tplink-onhub

Google propose aujourd’hui le Wi-Fi du futur avec un premier dispositif, accessible contre 199 dollars, plus esthétique, plus simple à configurer et nettement plus intelligent que ce que propose les fournisseurs concurrents. Oublié le boîtier-discothèque et sa myriade de LEDs, à la poubelle les paramètres incompréhensibles et les mots de passe impossibles à mémoriser et aux oubliettes les latences sur les services gourmands en données.

La technologie OnHub repose essentiellement sur une application mobile, iOS et Android, qui permet une mise en œuvre initiale aisée et un contrôle très accessible via une interface aux allures humaines. La gestion des ondes est immédiatement automatisée afin d’éviter les conflits et d’améliorer la circulation des flux. Les 13 antennes internes (6 pour la bande des 2.4 GHz, 6 pour les 5 GHz et une pour repérer les problèmes de trafic) livrent une capacité de transfert de 1900 Mbps.

Mais l’appareil ne se limite pas au Wi-Fi et introduit au passage les protocoles Bluetooth Smart, 802.15.4 et Weave pour l’accès à l’internet des objets. En effet, si les initiatives sont nombreuses dans le domaine (LoRa – Proximus et SigFox – Engine rien qu’en Belgique), le déploiement le plus efficace se fait certainement en équipant les foyers.

Quelques minutes après sa mise en vente, le stock de OnHub de Tp-Link a été très rapidement épuisé sur le Play Store américain. Le dispositif sera écoulé au sein de certaines chaînes de magasins aux États-Unis et au Canada dans les prochaines semaines. Le seul espoir d’un débarquement européen réside dans un second modèle fabriqué par Asus et qui pourrait s’introduire dans le circuit de vente du vieux continent.

Plus d’informations sont disponibles sur le site On de Google.