Interrogé par la branche britannique du Huffington Post, le chef de produit “Android Wear” aurait indiqué que Google avait comme volonté de rendre ses produis et services compatibles avec le plus d’appareils possible.

android wear

Jeff Chang, le chef de produit “Android Wear” chez Google, s’est laissé aller à quelques confidences lors d’une interview avec la branche britannique du Huffington Post, faisant allusion à une compatibilité éventuelle des montres Android avec l’iPhone d’Apple.

Car on le sait, si les montres Android ne sont pas encore compatibles avec l’iPhone, Google pousse davantage de services sur le système d’exploitation de son rival, tentant ainsi de récupérer de nouveaux clients. Vu l’énorme base d’utilisateurs, on voit mal comment Google pourrait se passer d’un tel marché. D’autant plus que les montres Android Wear ont encore du mal à se vendre…

Au cours de ces derniers mois, Google a reproché à Samsung de faire bande à part avec ses montres Tizen. Une demi-douzaine de fabricants seulement ont lancé une montre Android, et la plupart n’ont pas encore indiqué s’ils souhaitaient lancer un nouveau modèle de montre connectée sous Android. Si Google peut se féliciter d’être parvenu à rallier Sony, Alcatel OneTouch, LG, ASUS et Motorola derrière sa bannière, le fait que Samsung, Pebble et Apple, les trois plus gros acteurs du marché, fassent bande à part, ne lui facilite pas la tâche.

Pour cette raison, Google pourrait décider d’étendre la compatibilité de ses montres, permettant aux propriétaires d’iPhone de se procurer une montre Android Wear, lesquelles mettent clairement en avant les services de Google, et pourraient jouer le rôle de cheval de Troie pour imposer Google Now auprès de la communauté Apple.

Pour le moment, pas encore de confirmation, mais les propos de Jeff Change se veulent rassurants. « Nous voulons toujours autant d’utilisateurs que possible pour profiter de notre expérience », explique Chang, avant d’embrayer, « Donc, pour permettre à plus de gens d’utiliser Android Wear nous sommes prêts à faire plus ». « Nous aimerions avoir Android Wear atteindre autant de personnes que possible, mais vous devez savoir que ce n’est pas à 100% de notre ressort ».