L’opérateur obtient les meilleures performances en vitesse d’échange de données tandis que Base rafle la couverture, tant intérieure qu’extérieure, la plus étendue. Mobistar, à l’aube d’annoncer un service dans la capitale, est bien dans le coup.

commsquare-q1-2014
La bataille sur la 4G reste ouverte !

La dernière étude Commsquare sur la qualité des réseaux mobiles belges a été publiée par Belgacom. Lors du premier trimestre de 2014, les tests ont révélé des statistiques à l’avantage de Proximus, notamment au niveau de la 4G. Les débits moyens constatés en téléchargement et en envoi de données se situent à 25,5 et 17,3 mbps avec Mobistar à proximité et Base étonnamment bien plus loin (14 / 11 mbps) alors que la firme proclamait en début d’année d’autres niveaux. Toutefois, la filiale de KPN prend la première position sur l’accessibilité avec 68,6% de la population en dehors des bâtiments et 46,3% à l’intérieur. Proximus suit respectivement à 2,7 et 0,4 point tandis que Mobistar flirte avec 50 et 30%. Ces chiffres ont, depuis, déjà évolué mais la rapidité de déploiement chez Base reste remarquable sachant que Bruxelles n’est pas encore atteinte alors que ses concurrents y pénètrent.

L’étude porte également sur la 3G avec des résultats relativement serrés puisque le niveau de couverture extérieur varie entre 98,7 et 99,7% de la population. Proximus et Mobistar se distinguent par un percement plus profond des obstacles. La vitesse des échanges de données ne sort pas un net gagnant: Proximus télécharge à 9 mbps (Base, 8,8 et Mobistar 7,8) et envoie à 1,4 mbps (Base 2,2 et Mobistar 2,1). La qualité des appels vocaux est presque équivalente.

Ce mercredi, Mobistar annoncera une avancée sur le dossier bruxellois. Si l’opérateur tient ses engagements initiaux, plus de la moitié de la population de la capitale devrait obtenir un signal 4G. Une initiative qui devrait placer définitivement l’entreprise au niveau de ses deux comparses.

On en parle sur le forum